le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

D'abord ils vous ignorent, puis ils vous raillent, ensuite ils vous combattent, enfin vous gagnez

Gandhi

Changer le passé, les dieux eux-mêmes y sont impuissants.

Henri Heine

De nos maladies, la plus sauvage est de mépriser notre être.

Montaigne

J'aime mieux forger mon âme que la meubler.

Montaigne

Le sage ne s’afflige jamais des maux présents, mais emploie le présent pour en prévenir d’autres.

W. Shakespeare, Richard II

Celui qui est charnel l'est jusque dans les choses de l'esprit ; celui qui est spirituel l'est jusque dans les choses de la chair.

Saint Augustin

Peu importe si le début paraît petit

Henri David Thoreau

L´homme pressé cherche la porte et passe devant.

Goethe

Le premier ennemi à combattre est à l'intérieur de soi. Souvent, c'est le seul.

Christine Orban

Tu ne changeras jamais les choses en combattant ce qui existe déjà. Pour changer les choses, construis un nouveau modèle qui rendra l’ancien obsolète.

Buckminster Fuller

Vitamine D: des chercheurs suggèrent un apport quotidien de 2000 UI par jour

17 juin 2009 – Inciter les Canadiens et les Américains à absorber, chaque jour, 2 000 UI de vitamine D pourrait contribuer à prévenir 58 000 nouveaux cas de cancer du sein et 49 000 cas de cancer du côlon, selon une étude américaine. Et le taux de mortalité associé à ces maladies pourrait être réduit de 75 %.

C’est ce que soutiennent les chercheurs de l’équipe du Dr Cedric Garland, professeur de médecine familiale et préventive à l’École de médecine de l’Université de Californie. Ils ont colligé les données provenant de plusieurs études épidémiologiques ainsi que d’un essai clinique.
Selon leur analyse, les personnes qui ont les taux de vitamine D les plus élevés courent deux fois moins de risque de contracter un cancer du sein ou du côlon que celles qui ont les taux les plus faibles. Et leurs chances de survie, lorsqu’elles en sont atteintes, seraient meilleures.
Le Dr Garland estime que les connaissances actuelles devraient inciter les autorités à hausser significativement, dès maintenant, les apports quotidiens recommandés pour la vitamine D. Aux États-Unis et au Canada, on recommande actuellement de prendre de 200 UI à 600 UI de vitamine D par jour, selon l’âge.
Pas de « risques déraisonnables »
Rappelons qu’en 2007, la Société canadienne du cancer recommandait un apport quotidien de 1 000 UI. Les chercheurs californiens vont plus loin et proposent de doubler ce dosage, ce qui correspond en fait à l’apport maximal tolérable déterminé par Santé Canada, soit 2 000 UI par jour. D’après le Dr Garland, cette dose quotidienne ne représenterait pas un « risque déraisonnable », étant donné les bienfaits qui y sont associés.
Le chercheur pense même qu’en plus de contribuer à prévenir plusieurs formes de cancers, la vitamine D pourrait aider aussi les personnes déjà atteintes en ralentissant la progression de la maladie. La vitamine D peut non seulement prévenir la formation de cellules cancéreuses, mais elle pourrait aussi contribuer à « la rééducation » des cellules délinquantes qui ont déjà commencé à former des tumeurs. « Nous pensons que les patients qui suivent une chimiothérapie ou une radiothérapie anticancer pourraient profiter des bienfaits de la vitamine D, même lorsqu’ils sont aux prises avec un processus de métastases », affirme le Dr Garland.

Date de la dépêche : 17 juin 2009

Auteur : Pierre Lefrançois

Source : PasseportSanté.net

Mentions légales