le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Accepter les dépendances que nous impose la nature, c’est la sagesse, les aimer, c’est le bonheur.

Bernard Grasset

Je pensais regarder le monde, et c’est le monde qui me regarde.

Saint François d’Assise

Pour toute action : quoi, pourquoi et comment ?

Swami Prajnanpad

Nous nous rendons pitoyables ou nous nous rendons forts. La quantité de travail à fournir est la même.

Carlos Castaneda

Pour cacher un mensonge, il faut mentir mille fois.

Proverbe indien

Il existe un curieux paradoxe : quand je m'accepte tel que je suis, alors je peux changer.

Carl Rogers

La beauté n’est que la promesse du bonheur.

Stendhal

Une mauvaise herbe est une plante dont on n'a pas encore trouvé les vertus.

Emerson

Il faut un obstacle nouveau pour un savoir nouveau.

Henri Michaux

L’amitié double les joies et réduit de moitié les peines.

Francis Bacon

Se salir fait du bien

La Croix relève que selon certains scientifiques, « les allergies sont devenues une maladie chronique très répandue dans les pays développés, en raison notamment d’un mode de vie devenu trop aseptisé ».

« De nouveaux résultats [parus dans Nature Medicine] semblent leur donner raison », remarque le journal.
Le quotidien note que selon une équipe de la faculté de médecine de l’université de Californie à San Diego, « une famille de bactérie commune, Staphylococci, possède la capacité de réduire les réponses inflammatoires violentes ».
La Croix explique que « cette bactérie, lorsqu’elle se développe sur la peau, synthétise une molécule chimique qui agit sur les cellules de la peau et les empêche de déclencher la cascade de réactions à l’origine de l’apparition de symptômes ».
Le journal ajoute qu’« en l’absence de contacts [avec des agents pathogènes dans la petite enfance], l’organisme devient beaucoup plus réactif à tout élément extérieur, ce qui favorise l’apparition de syndromes type asthme, rhume des foins, allergies respiratoires ou alimentaires ».

Date de la dépêche : 01 décembre 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : La Croix

Mentions légales