le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Ce qu’on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l’extérieur sous forme de destin.

C.G. jung

La différence entre ce que nous désirons et ce que nous redoutons est à peine plus épaisse qu’un cil.

Jay Mc Inerney

La beauté n’est que la promesse du bonheur.

Stendhal

Pour cacher un mensonge, il faut mentir mille fois.

Proverbe indien

Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé.

William Blake

Peu importe si le début paraît petit

Henri David Thoreau

Le plaisir peut s’appuyer sur l’illusion, mais le bonheur repose sur la réalité.

Chamfort

L´homme pressé cherche la porte et passe devant.

Goethe

Soit on apprend à échouer, soit on échoue à apprendre.

Tal Ben Shahar

Le réel montre plus de relationnel que de rationnel.

Michel Serres

Scanners : ils tripleraient le risque de cancer du cerveau

France Soir annonce que « l'exposition aux radiations de plusieurs scanners avant l'âge de 15 ans pourrait tripler le risque de contracter un cancer du cerveau ou une leucémie, à l'âge adulte », selon une étude parue dans le Lancet.

Le journal note que « les auteurs britanniques, américains et canadiens de cette étude ont tenu à préciser que ce risque demeure «faible». Ils ont cependant recommandé de réduire au minimum les doses de radiations ionisantes délivrées par les scanners, mais aussi, le cas échéant, de recourir à d'autres techniques adéquates ».
France Soir explique que « les chercheurs se sont notamment intéressés à un panel de quelque 178.604 patients âgés de moins de 22 ans ayant effectué des scanners entre 1985 et 2002 dans les hôpitaux britanniques. Pour la première fois, ils sont ainsi parvenus à établir un lien direct entre les doses de radiations reçues pendant l'enfance et un risque accru de cancer du cerveau et de leucémie ».
« Selon eux, l'exposition aux radiations ionisantes de 2 à 3 scanners du cerveau pendant l'enfance -soit une dose cumulée de 60 milligrays -, pourrait multiplier par 3 le risque de développer des années plus tard un cancer du cerveau. Le risque de contracter une leucémie serait, lui aussi, triplé pour une dose cumulée de 50 mGy reçue au niveau de la moelle osseuse »,
poursuit le journal.
France Soir résume ainsi que « les chercheurs ont conclu qu'un scanner du cerveau avant l'âge de 10 ans se traduit par environ un cas supplémentaire de leucémie et un cas supplémentaire de cancer du cerveau pour 10.000 patients dans les 10 années qui suivent la première exposition ».
Le journal note que l’un des auteurs de ce travail, Mark Pearse, « préconise de remplacer, chaque fois que cela est possible, le scanner par une IRM », déclarant que « la réduction des doses doit être une priorité, pas seulement pour la communauté des radiologues, mais aussi pour les fabricants. […] Le plus important, c'est que le scanner ne soit utilisé que lorsque c'est entièrement justifié d'un point de vue clinique ».

Date de la dépêche : 09 juin 2012

Auteur : Laurent Frichet

Source : France Soir

Mentions légales