le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie.

Goethe

Pour expliquer un brin de paille, il faut démonter tout l’univers

Remy de Gourmont

De nos maladies, la plus sauvage est de mépriser notre être.

Montaigne

Sois content dès qu’une petite chose progresse.

Marc Aurèle

Quand ton esprit n’est pas encombré de choses inutiles, c’est la meilleure saison de la vie.

Wu-men

On n'a pas encore découvert que la nature est plus en profondeur qu'en surface.

Cézanne

Il faut un obstacle nouveau pour un savoir nouveau.

Henri Michaux

Le courage n'est rien sans la sérénité.

Gandhi

Tout le monde croit que le fruit est l'essentiel de l'arbre quand, en réalité, c'est la graine.

Nietzsche

Le bonheur dépend de nous seuls.

Aristote

Malades du cancer : attention à l’eau du robinet

C’est ce que conseille Le Parisien, qui publie un entretien avec le Dr David Servan-Schreiber et Bernard Cressens, directeur scientifique du WWF (Fonds mondial pour la nature).

Le journal indique que le médecin « lance aujourd’hui, associé au WWF, une campagne pour alerter sur la nocivité de l’eau du robinet ».
Bernard Cressens déclare ainsi que cette campagne a pour but d’« alerter l’opinion sur la présence anormale de résidus de pesticides et de nitrates dans nos rivières et nos nappes phréatiques et faire pression sur les politiques pour qu’ils prennent enfin le problème à bras-le-corps ».
David Servan-Schreiber remarque : « Nous ne voulons pas faire peur aux gens. Mais lorsqu’on a une santé fragile et que l’on vit dans une région où l’eau du robinet dépasse régulièrement les normes acceptables en termes de nitrates et de pesticides, le mieux est de ne pas boire l’eau du robinet, surtout si l’on a un cancer ».
Le médecin précise que « l’eau potable est globalement de bonne qualité en France, notamment dans les grandes villes qui sont dotées de stations d’épuration modernes et distribuent de l’eau «conforme». […] Mais ce n’est pas le cas partout ».
David Servan-Schreiber conseille enfin : « Demandez à votre mairie de vous fournir les analyses d’eau de la commune. Et si les normes ne sont pas respectées, allez vous plaindre auprès de votre maire et privilégiez l’eau en bouteille. On peut aussi s’équiper de carafes à filtre ou installer un filtre plus sophistiqué directement à la sortie de son robinet ».

Date de la dépêche : 23 juin 2009

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : Le Parisien

Mentions légales