le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Pour toute action : quoi, pourquoi et comment ?

Swami Prajnanpad

Le meilleur en la vie est gratuit.

Albert Schweitzer

Si quelqu’un me guérit et me retire mon mal, j’entends aussi qu’il me hisse au niveau de conscience que j’aurais atteint si j’avais moi-même résolu ce que ce mal devait m’apprendre. Sinon, s’il me laisse dans le même état de conscience après m’avoir retiré mon mal, il me vole l’outil de croissance que peut être cette maladie.

Yvan Amar

L'homme ne vit pas cent ans et se fait du souci pour mille.

Proverbe chinois

William Shakespeare

La folie est de se comporter toujours de la même manière et de s’attendre à des résultats différents.

Albert Einstein

Tout ce que nous voyons pourrait aussi être autrement.

Ludwig Wittgenstein

De nos maladies, la plus sauvage est de mépriser notre être.

Montaigne

Il existe un curieux paradoxe : quand je m'accepte tel que je suis, alors je peux changer.

Carl Rogers

Savoir se contenter de ce que l'on a : c'est être riche.

Lao-Tseu

Les Français de plus en plus allergiques

Pascale Santi observe dans Le Monde que « pour des milliers de Français, l'arrivée du printemps n'est pas qu'une bonne nouvelle. Environ 25% de la population est allergique, contre 4% il y a 40 ans ».

« Un Français sur deux pourrait être touché en 2015, selon l'Association de recherche clinique en allergologie et asthmologie. L'allergie, classée par l'OMS au quatrième rang des maladies chroniques, a doublé en 20 ans », continue la journaliste.
Pascale Santi aborde les « principaux facteurs explicatifs : l'environnement extérieur, notamment la pollution atmosphérique, le mode de vie, avec des appartements plus confinés, le tabac, les acariens, les composés organiques volatiles, substances chimiques présentes dans les peintures, meubles, etc. ».
La journaliste ajoute que « les allergies alimentaires progressent elles aussi. Elles touchent 6% des enfants de moins de 15 ans, entre 2% et 3% de la population générale ».
Pascale Santi note que « la croissance [de ces dernières] trouve ses causes dans "la grande diversification des aliments et leur industrialisation qui ont augmenté la présence d'additifs", selon l'allergologue Dominique Château-Waquet. Certains avancent aussi une diversification trop précoce de l'alimentation des bébés ».
La journaliste relève en outre que « beaucoup d'allergiques s'ignorent : une personne sur trois ne serait pas soignée », et cite Isabelle Bossé, présidente du Syndicat français des allergologues et de l'Arcaa, qui rappelle qu’« à partir du moment où l'allergie est tellement présente qu'elle est une gêne, il faut consulter un allergologue et se faire dépister ».
Pascale Santi précise qu’« une grande partie des allergies alimentaires chez l'enfant cesse avec l'âge. En revanche, "seulement 20% des allergies aux arachides disparaissent" », selon Jean-Pol Dumur, allergologue à Aix-en-Provence.
La journaliste conclut sur un « point préoccupant, il y a de moins en moins d'allergologues en France : 550 exclusifs et 2 200 pneumologues, dermatologues... qui font aussi de l'allergologie. "Les actes devraient être mieux rémunérés", estiment plusieurs médecins ».

Date de la dépêche : 21 avril 2010

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Monde

Mentions légales