le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Tu cesseras de craindre en cessant d’espérer

Sénèque

Je marche pour savoir où je vais.

Goethe

Le premier ennemi à combattre est à l'intérieur de soi. Souvent, c'est le seul.

Christine Orban

Savoir se contenter de ce que l'on a : c'est être riche.

Lao-Tseu

Si je veux enrichir mon esprit, je ne cherche pas les honneurs mais la liberté.

Rembrandt

Le trop de quelque chose est le manque de quelque chose.

Proverbe arabe

Balayer est un art en soi.

Gandhi

Une blessure écoute toujours plus, finalement, qu’une oreille.

Henry Bauchau

Que de maladies qui ne sont en réalité que des guérisons

Je sais et je sens que faire du bien est le plus vrai bonheur que le cœur humain puisse goûter.

Jean-Jacques Rousseau

Le Nobel salue la recherche contre le vieillissement

Le Figaro indique en effet que « le centième prix Nobel de médecine a été attribué hier à trois chercheurs américains pour des découvertes totalement innovantes sur le mécanisme de vieillissement des cellules ». « Les trois biologistes [Elizabeth Blackburn, Carol Greider et Jack Szostak] ont reçu le prix en raison de leurs travaux montrant «comment les télomères et l'enzyme télomérase protègent les chromosomes du vieillissement» », relève le journal. Le quotidien observe que « ces découvertes réalisées dans la première partie des années 1980 ouvrent maintenant des perspectives dans la lutte contre le cancer et le vieillissement ».

Le Figaro explique que « les télomères, composés d'ADN, situés aux extrémités des chromosomes, ont la particularité de raccourcir au fil des divisions cellulaires. Le jour où leur taille devient insuffisante, la cellule n'a plus la possibilité de se multiplier et meurt ».
Le journal poursuit : « La télomérase, une enzyme découverte par les chercheurs primés par le Nobel, elle, a la formidable capacité d'inhiber ce raccourcissement des télomères impliqués dans la sénescence des cellules ».
« De là à croire que l'on a découvert le secret de l'immortalité de l'homme, il n'y a qu'un pas que l'on ne peut absolument pas franchir ! »,
remarque toutefois le quotidien, qui précise que « cette télomérase ne s'exprime que dans les cellules souches. Mais elle est aussi réactivée dans certaines tumeurs cancéreuses et jouerait un rôle dans la prolifération tumorale ».
Le Figaro note que « beaucoup de firmes pharmaceutiques s'intéressent à ces travaux. […] Un champ d'exploration immense a été ouvert avec la découverte des télomères ».
Libération aborde également ces « trois Nobel pour une clé du vieillissement ».
Le journal remarque : « Voilà un Nobel de médecine en phase avec la tendance des sociétés développées ».
La Croix cite pour sa part Axel Kahn, professeur de biologie moléculaire et président de l’université Paris-V-René-Descartes, qui parle de prix Nobel « attendu et mérité ».
Et Le Parisien titre son article : « Les Nobel ont levé le secret de l’immortalité ».
Le quotidien précise toutefois que « pour l’instant, c’est en cancérologie que les études sont les plus prometteuses ».

Date de la dépêche : 06 octobre 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Figaro, Libération, Le Parisien, La Croix, Les Echos

Mentions légales