le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

A la fin de chaque vérité il faut ajouter que l’on se souvient de la vérité opposée.

Pascal

A l'hôtel de la décision, les gens dorment bien.

Proverbe persan

L'oeuvre d'art éveille continuellement en nous une soif et une source.

Paul Valéry

Il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre.

Albert Einstein

Le trop de quelque chose est le manque de quelque chose.

Proverbe arabe

"oui" et "non" sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d’examen

Talleyrand

La tradition c’est le choix des expériences les meilleures.

Aristote

Tu connais l’utilité mais connais-tu l’utilité de l’inutile ?

Lao Tseu

L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir mais à le permettre.

Antoine de Saint Exupéry - Extrait de ses Mémoires du large

Notre problème n’est pas que nous ne sachions pas faire les choses mais que nous ne savons pas ce que nous voulons.

Théodore Monod

La constipation: plus d’une personne sur quatre en souffrirait

16 juin 2009 – La constipation serait fréquente dans la population en général : plus d’une personne sur quatre (27 %) en souffrirait à divers degrés1. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une maladie, les inconforts qui en découlent peuvent être atténués en modifiant ses habitudes alimentaires.

C’est ce que croit la diététiste Louise Lambert-Lagacé2 qui a, elle aussi, observé pareille statistique auprès de sa clientèle.
« La constipation passe souvent inaperçue, on en parle peu, mais on sous-estime ses effets négatifs sur la qualité de vie des gens », a-t-elle souligné, lors du colloque Aliments et santé digestive, tenu récemment à Montréal.
Certains groupes plus à risque
Selon elle, certains groupes sont plus susceptibles d’avoir des problèmes de régularité : les femmes enceintes et celles qui viennent d’accoucher, les personnes âgées, les personnes en voyage ainsi que celles qui prennent certains médicaments (anorexigènes, antidépresseurs, suppléments de calcium et de fer, ibuprofène, naproxène, etc.).
Bien que les causes de la constipation diffèrent d’un groupe à l’autre, une solution commune s’applique à tous : consommer plus de fibres alimentaires.
« L’American Dietetic Association recommande un apport quotidien de 25 g de fibres pour les femmes, et de 38 g pour les hommes. Or, dans la réalité, on n’en consomme que 15 g par jour, en moyenne, au Canada », déplore la diététiste. Où trouver de bonnes fibres?
Selon Louise Lambert-Lagacé, les meilleures sources de fibres alimentaires sont les fruits, les légumes, les noix et les graines (de 2 g à 4 g par portion), les grains entiers cuits et les céréales complètes (de 4 g à 8 g) et, surtout, les légumineuses (de 8 g à 14 g).
D’après la chercheuse Joyce Boye3, les légumineuses sont particulièrement riches en fibres solubles, lesquelles facilitent grandement le transit intestinal. « Les légumineuses contiennent de 17 % à 30 % des besoins quotidiens en fibres solubles, qui ont un effet probiotique dans le système digestif », a-t-elle indiqué.
De même, la consommation de légumineuses, tels les haricots et les pois chiches, contribue à abaisser le cholestérol, en plus de réduire le risque de certaines maladies du système digestif, dont la maladie coeliaque, souligne la chercheuse.

Date de la dépêche : 16 juin 2009

Auteur : Martin LaSalle

Source : PasseportSanté.net

Mentions légales