le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Il arrive que les grandes décisions ne se prennent pas, mais se forment d’elles-mêmes.

Henri Bosco

La gratitude n'est pas seulement la plus grande des vertus, c'est aussi la mère de toutes les autres.

Cicéron

Qu'est-ce que le bonheur sinon le simple accord entre un être et l'existence qu'il mène.

Albert Camus

Ne dis pas peu de choses en beaucoup de mots, mais dis beaucoup de choses en peu de mots.

Pythagore

L'homme ne vit pas cent ans et se fait du souci pour mille.

Proverbe chinois

Qui se blesse soi-même ne se manque jamais.

Proverbe berbère

Personne ne peut vous révéler plus que ce qui repose déjà dans l'aube de vos connaissances.

Khalil Gibran

La richesse consiste bien plus dans l’usage qu’on en fait que dans la possession.

Aristote

Le premier ennemi à combattre est à l'intérieur de soi. Souvent, c'est le seul.

Christine Orban

Etudier sans méditer est vain. Méditer sans étudier est périlleux.

Confucius

Des ultrasons soulagent le cerveau

Sciences et Avenir indique que « pour atteindre le cerveau sans ouvrir la boîte crânienne et traiter des patients atteints de douleurs chroniques (migraines, mal de dos...), des chirurgiens suisses ont utilisé des ultrasons ».

 Le magazine précise que « cette première mondiale a été réalisée avec succès sur une dizaine de malades qui sont restés conscients pendant une intervention de plusieurs heures ».
Le Pr Daniel Jeanmonod, de l'hôpital universitaire de Zurich remarque ainsi que « quelques mois après, la douleur a été réduite de 60% et les traitements antidouleur ont pu être diminués. Un patient traité jusqu'alors par opiacés a même été sevré ».
Sciences et Avenir explique que « tout se passe sous le contrôle d'une imagerie par résonance magnétique. Les patients portent un casque muni de transducteurs, qui produisent des ultrasons d'une fréquence de 600 kilohertz et les concentrent sur la zone visée ».
Le mensuel note qu’« en France, un appareil similaire a été élaboré. […] Le prototype est utilisé à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre, mais uniquement sur des animaux et des cadavres ».

Date de la dépêche : 23 novembre 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : Sciences et Avenir, numéro 753

Mentions légales