le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

William Shakespeare

Etudier sans méditer est vain. Méditer sans étudier est périlleux.

Confucius

La maladie est l’effort que fait la nature pour guérir l’homme.

C.G.Jung

Il est peu et de réussites faciles, et d'échecs définitifs.

Marcel Proust

La tradition c’est le choix des expériences les meilleures.

Aristote

Il faut se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille

Napoléon Bonaparte

Il y a beaucoup de gens dont la facilité de parler ne vient que de l'impuissance de se taire.

Edmond Rostand

"oui" et "non" sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d’examen

Talleyrand

Nous avons inventé la vitesse et nous tournons en rond.

Charlie Chaplin

J'aime mieux forger mon âme que la meubler.

Montaigne

Déjà des maladies cardiovasculaires dans l’Egypte ancienne

Le Figaro indique que « des maladies cardiovasculaires comme l'athérosclérose existent depuis la plus haute Antiquité. Elles ne sont pas liées exclusivement au mode de vie moderne comme l'affirme un dogme médical encore bien établi ». Le journal explique en effet que « l'étude au scanner de 20 momies vieilles de 3 500 ans conservées au Musée des antiquités égyptiennes du Caire confirme qu'elles touchaient une forte proportion des hautes couches de la société ».

 « Seize de ces personnes momifiées avaient des artères aussi encrassées que nos contemporains qui mangent trop de graisse, fument, boivent de l'alcool et ne font pas d'exercice physique », note le quotidien, selon un article paru dans le Jama.
L’un des auteurs, Gregory Thomas, chercheur en cardiologie à l'Université de Californie (Etats-Unis), remarque que « cette découverte montre que nous devrions regarder au-delà des facteurs de risque moderne pour réellement comprendre cette maladie ».
Le Figaro note ainsi que ces chercheurs « ont découvert que sur les 16 [momies] qui avaient encore des artères identifiables après le processus de momification, 9 d'entre elles présentaient une calcification coronarienne. […] Plusieurs d'entre elles avaient une calcification jusque dans 6 de leurs artères ».
Le quotidien ajoute que les chercheurs « ont pu montrer que les pathologies cardiovasculaires étaient plus fréquentes en fonction des années. Sept des 8 personnes ayant dépassé 45 ans avaient de l'athérosclérose. Mais 2 des 8 anciens Égyptiens morts plus jeunes avaient eux aussi les artères encrassées ».
Le journal relève que « certes, les momies ne sont pas représentatives de l'ensemble de la population égyptienne. […] On peut néanmoins affirmer que les maladies cardio-vasculaires étaient courantes parmi l'élite de la société égyptienne il y a plusieurs millénaires ».
Le Figaro précise que « leur régime alimentaire n'a pas pu être déterminé. De nouvelles études devront essayer de déterminer ce qui a pu provoquer cette épidémie ».

Date de la dépêche : 19 novembre 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Figaro

Mentions légales