le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Le réel montre plus de relationnel que de rationnel.

Michel Serres

Le trop de quelque chose est le manque de quelque chose.

Proverbe arabe

La confiance est un élément majeur : sans elle, aucun projet n'aboutit.

Eric Tabarly

Derrière chaque homme de talent se trouvent toujours d’autres homme de talent

Proverbe chinois

Il arrive que les grandes décisions ne se prennent pas, mais se forment d’elles-mêmes.

Henri Bosco

L'homme est né libre, de ses penchants il se construit une prison, sans s'en rendre compte, il en devient prisonnier.

Khalil Gibran

Celui qui se nourrit de rêves, le vent l'emporte.

Proverbe turque

Notre problème n’est pas que nous ne sachions pas faire les choses mais que nous ne savons pas ce que nous voulons.

Théodore Monod

Se ménager du temps est nécessaire pour l’esprit. Pour l’esprit, il faut du temps perdu

Paul Valéry

Souvent au lieu de penser on se fait des idées

Louis Scutenaire

Calvaire post-vaccin

Libération brosse le portrait de Rachel et Laëtitia Celli : « La mère a poussé sa fille à se faire vacciner contre le cancer du col de l’utérus. Depuis, Laëtitia est malade ».

Le journal relève notamment, après la première injection de Gardasil en 2007, alors que la jeune fille a 16 ans : « Si la douleur au biceps s’estompe vite, la fièvre ne passe pas. […] Vomissements, bouffées de chaleur, migraines, Laëtitia présente tous les symptômes de la quinqua ménopausée ». 
Le quotidien ajoute qu’après la troisième injection, en juin 2008, « de moins en moins en femme et de plus en plus légume, Laëtitia sent sa tête prisonnière d’un étau dont on s’acharne à resserrer les vis. Entre deux allers-retours aux urgences, elle décroche le bac et le permis avec un kyste de 6,5 cm sur un ovaire, dont la provenance reste «inexpliquée». […] Elle ne supporte plus la musique, la lumière lui broie le cerveau, le noir aussi parfois ».
Libération continue : « Le neurologue penche pour un AVC, puis une méningite aiguë, ou de l’épilepsie… IRM, scanners, prises de sang. Rien. Le mal invisible. […] Rachel ne rêve pas du prince charmant mais du Dr House. Un roi du diagnostic shooté aux analgésiques mais qui, à chaque épisode, sauve une nouvelle Laëtitia. «J’aimerais qu’on le trouve ce House, mais il n’existe pas», soupire Rachel, qui a déjà essayé 60 médecins ».
Le journal précise que « rien ne dit que le Gardasil a causé les problèmes de Laëtitia. Peut-être qu’elle n’a pas eu de chance. […] Laëtitia dit «ne pas savoir» ce qu’elle a, et ne pas en vouloir aux labos «tant que la responsabilité n’est pas prouvée» ». Le quotidien indique enfin que sa mère « a monté un dossier […] et déposé une demande d’indemnisation devant la CRCI (Commission régionale de conciliation et d’indemnisation des accidents médicaux) de Lyon ».

Date de la dépêche : 29 septembre 2011

Auteur : Laurent Frichet

Source : Libération

Mentions légales