le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Ne dis pas peu de choses en beaucoup de mots, mais dis beaucoup de choses en peu de mots.

Pythagore

Ecouter quelqu'un, c'est lui permettre d'entendre ce qu'il dit.

Jacques Salomé

La pauvreté, c'est le maximum d'effort pour le minimum de résultat. La richesse, c'est le minimum d'effort pour le maximum de résultat

Pascal

Lorsqu'il n'y a plus rien à faire, que faites-vous?

Koan zen

Le bonheur ne se trouve pas dans les choses ou les événements mais dans le regard que l’on porte sur eux.

Faouzi Skali

La différence entre ce que nous désirons et ce que nous redoutons est à peine plus épaisse qu’un cil.

Jay Mc Inerney

"oui" et "non" sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d’examen

Talleyrand

Qui craint de souffrir, souffre déjà de ce qu'il craint.

Montaigne

Qui se blesse soi-même ne se manque jamais.

Proverbe berbère

Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre

Marc Aurèle

Alzheimer : un test sanguin de dépistage arrive

Alexandra Echkenazi indique dans Le Parisien que « le premier test sanguin pour dépister la maladie d’Alzheimer sera commercialisé dès aujourd’hui en France ».

La journaliste rappelle qu’« à ce jour, le diagnostic de la maladie est effectué uniquement sur la base d’examens cliniques », puis note que « plus simple à effectuer, à grande échelle, le nouveau test consiste en une simple prise de sang. Il s’agit ensuite d’analyser l’ARN du patient et de vérifier si celui-ci comporte certaines variations spécifiques de la maladie ».
Le Dr Loïc Maurel, président du directoire de la société ExonHit, précise que « pour l’instant, [ce test dénommé AclarusDX] ne sera disponible que pour les laboratoires pharmaceutiques et centres de recherche qui désirent être certains que les malades avec lesquels ils font des essais cliniques souffrent bien d’Alzheimer. Le grand public y aura accès, via les neurologues et gériatres, au premier trimestre 2011 ».
Alexandra Echkenazi ajoute que « selon la dernière étude menée sur ce produit, sa précision globale est de 75% », puis relève que « plus la pathologie est détectée tôt, plus les traitements existants sont efficaces pour la freiner ».
« Le test sanguin pourra-t-il raccourcir ce délai ? »
, s’interroge la journaliste. Celle-ci souligne que « selon le Pr Bruno Dubois (Inserm), une association plus systématique des tests de mémoire, des appareils modernes d’imagerie médicale, avec une analyse du liquide de la moelle épinière, serait bien plus efficace ».
Alexandra Echkenazi précise toutefois que « l’imagerie et surtout la ponction lombaire ne peuvent devenir des actes de routine que l’on ferait au moindre trouble de mémoire. Contrairement à la prise de sang qui pourrait être un outil complémentaire dans la besace thérapeutique des spécialistes d’Alzheimer ».

Date de la dépêche : 03 décembre 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Parisien

Mentions légales