le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Il se pourrait qu’aucune pensée, si fugitive, si inavouée soit-elle, ne passe dans le monde sans laisser de trace.

Cesare Pavese

Méditer, c’est s’abriter dans le présent.

Fabrice Midal

Il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre.

Albert Einstein

J'aime mieux forger mon âme que la meubler.

Montaigne

Si tu cherches la vérité au dehors de toi, elle s'éloignera de plus en plus.

Tung-Shan

Je marche pour savoir où je vais.

Goethe

Je ne m´attends pas à trouver un saint aujourd´hui. Si je pouvais seulement trouver un sage, je m´en contenterais.

Confucius

Savoir se contenter de ce que l'on a : c'est être riche.

Lao-Tseu

La pauvreté, c'est le maximum d'effort pour le minimum de résultat. La richesse, c'est le minimum d'effort pour le maximum de résultat

Pascal

Le hasard ne favorise que les esprits préparés.

Pascal

La France lance une enquête nationale pour étudier les troubles des «électrosensibles»

Catherine Vincent observe en effet dans Le Monde que « la sensibilité aux ondes électromagnétiques va être évaluée sur des volontaires », expliquant que cette enquête clinique « vise à évaluer «un protocole de prise en charge spécialisée des patients atteints d’intolérance environnementale idiopathique» ».

« Une initiative que certains électrosensibles appellent à boycotter, au motif qu’elle privilégie l’hypothèse de troubles psychologiques », indique toutefois la journaliste.
Catherine Vincent précise que « cette étude pilote indépendante, financée sur fonds publics, est prévue pour durer 44 mois. Elle est organisée par l’AP-HP, en collaboration avec l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Elle sera pilotée par le service des pathologies professionnelles de l’hôpital Cochin ».
La journaliste ajoute qu’« un suivi des symptômes [chez les patients volontaires] est prévu durant un an, à l’issue duquel sera proposée au patient «une prise en charge globale basée sur l’écoute et la tentative de compréhension des circonstances de survenue des symptômes» ».
« En clair : une approche psychothérapique de type cognitivo-comportemental, qui donne souvent de bons résultats dans les troubles phobiques », relève Catherine Vincent, qui rappelle en outre que « l’OMS indiquait en juin 2011 que «la recherche n’a pu fournir de données étayant une relation de cause à effet entre l’exposition aux champs électromagnétiques et des symptômes rapportés par l’utilisateur» ».
La journaliste indique que « ces avis ne convainquent guère le Collectif des électrosensibles de France, qui appelle au boycottage de l’étude, dont il dénonce les «orientations» […] et demande que soit modifié le protocole «pour objectiver les symptômes, sur la base des études qui, d’ores et déjà, ont montré des réactions physiologiques chez l’homme ou l’animal» ».
De son côté, La Croix fait savoir que « des chercheurs grenoblois ont mis au point des papiers peints capables de filtrer les ondes ».
Le journal note ainsi que « les personnes intolérantes aux ondes électromagnétiques auront bientôt une autre solution que de s’exiler au milieu de nulle part. […] Le Centre technique du papier de Grenoble a mis au point un papier qui permet de filtrer 99% des ondes wi-fi ou de téléphones portables. En revanche, pour des raisons de sécurité notamment, les ondes pour la radio FM ou la fréquence des secours seront capables de passer le barrage ».
La Croix explique que « ce sont les motifs, dessinés avec une encre conductrice qui contient de l’argent, et une géométrie particulière, qui assurent un filtrage des bandes de fréquence concernées », puis indique que le produit est « prévu pour être commercialisé fin 2012 ».

Date de la dépêche : 12 avril 2012

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Figaro, La Croix

Mentions légales