le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

La sagesse c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit.

Oscar Wilde

Faire un peu est mieux que ne rien faire. Faire un peu plus est mieux que faire un peu moins. Faire de son mieux et s'en réjouir reste l'essentiel.

La terre ne rend jamais sans intérêt ce qu'elle a reçu.

Celui qui a franchi le seuil de la porte a déjà parcouru une bonne partie du chemin.

Proverbe hollandais

Sois content dès qu’une petite chose progresse.

Marc Aurèle

Vivre simplement pour que simplement d'autres puissent vivre

Gandhi

La santé se mérite, se gagne et se défend jour après jour par des méthodes prévues par la Nature et non par la médecine.

Hippocrate

On devrait attacher moins d'importance à ce que l'on va faire qu'à ce que l'on est.

Maître Eckart

On surestime ce que l’on n’est pas et on sous-estime ce que l’on est

Malcolm Forbe

L’esprit cache, se voile des choses ; mais le corps sait, peut-être.

Henry Bauchau

La vie de galère des malades de l’aluminium

Le Monde se penche sur ces « malades de l’aluminium » : « Depuis des années, des douleurs musculaires et articulaires intenses rythment leur vie, avec troubles cognitifs, dérèglements diminuant les fonctions de l’organisme et symptômes de grande fatigue allant jusqu’à l’épuisement et l’invalidité ».
Le quotidien rappelle ainsi qu’« utilisé comme adjuvant dans un vaccin sur deux, ce métal est à l’origine de la myofasciite à macrophages », maladie « découverte en 1999 par le Pr Romain Gherardi, chef du service d’histologie de l’hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne) », et qui « concernerait un millier de personnes diagnostiquées en France ».
« Cette nouvelle maladie serait en relation avec des taux anormalement élevés d’aluminium retrouvés dans les muscles au point d’injection vaccinale », 
explique Le Monde. 
Le journal livre des témoignages de patients, ou encore constate que « l’hôpital Henri-Mondor attend toujours des financements pour ses recherches ». 
Le Pr Pierre Bégué, de l’Académie de médecine, remarque quant à lui que « c’est une polémique basée sur une simple hypothèse, retentissant gravement sur la couverture vaccinale de la population », tandis que le Pr François-Jérôme Authier (hôpital de Créteil) « comprend mal pourquoi, les instances sanitaires tardent à ouvrir le débat […] sur l’utilisation de l’hydroxyde d’aluminium dans les vaccins ».
« En attendant que s’ouvre un débat sanitaire, les malades […] ne baissent pas les bras. Ils ont déposé une centaine de plaintes contre X pour être reconnus et indemnisés »,
 conclut Le Monde.

Date de la dépêche : 09 juin 2011

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Monde

Mentions légales