le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Le plaisir se ramasse La joie se cueille Et le bonheur se cultive

Bouddha

Accepter, ce n’est pas la même chose que s’adapter tant bien que mal. Il n’est aucune histoire si terrible, aucun accident du sort… dont la nature humaine, par patience ne puisse venir à bout.

Euripide

On n'a pas encore découvert que la nature est plus en profondeur qu'en surface.

Cézanne

Accepter, ce n’est pas la même chose que s’adapter tant bien que mal.

Swami Prajnanpad

Lorsqu'il y a dix pas à faire vers quelqu'un, neuf n'est que la moitié du chemin.

Jules Barbey d'Aurevilly

Je ne m´attends pas à trouver un saint aujourd´hui. Si je pouvais seulement trouver un sage, je m´en contenterais.

Confucius

Etudier sans méditer est vain. Méditer sans étudier est périlleux.

Confucius

L'homme doit toujours se contenter de ce qu'il a mais pas de ce qu'il est.

William George Jordan

Il existe un curieux paradoxe : quand je m'accepte tel que je suis, alors je peux changer.

Carl Rogers

La Nature, pour être commandée, doit être obéie.

Francis Bacon

Près de 3.000 communes distribuent une eau non conforme

Les Echos indique que « plus de 1,6 million de personnes boivent une eau qui ne respecte pas un minimum de critères réglementaires de qualité, selon l'UFC-Que Choisir. L'association pointe un défaut de contrôle des réseaux des petites villes et des communes rurales. Deux tiers des pollutions sont d'origine agricole », ajoute le quotidien.

Les Echos remarque ainsi que « 97,5% des Français boivent une eau de bonne qualité », mais « dans 2.747 communes, l'eau distribuée excède de 25% les normes de potabilité en vigueur. Parmi celles-ci, pas moins de 1.242 accusent une contamination liée à l'activité agricole. Dans 60% des cas, le seuil limite en pesticides n'est pas respecté ».
Le journal précise que l'association de défense des consommateurs « donne des noms : Sens (Yonne), Lisieux (Calvados) ou encore Firminy (Loire). Dans près d'une commune sur cinq, notamment à Berck (Pas-de-Calais) et Provins (Seine-et-Marne), c'est la teneur en nitrates qui dépasse les bornes ».
« Les autres communes épinglées, pour l'essentiel, le sont pour «défaut de traitement» de leur eau. La qualité bactériologique n'est pas conforme (1.089 cas) à la norme, ou la collectivité (321 cas) force sur les sels d'aluminium, utilisés pour rendre l'eau limpide »,
 poursuit le quotidien, qui ajoute que « les excès de nitrates sont les plus fréquents dans la moitié nord de l'Hexagone ».
Le Parisien retient de son côté que l’eau est « meilleure à la ville qu’à la campagne ». Le journal explique en effet que « plus il y a d’habitants, plus les contrôles sont nombreux ».
Le Monde explique quant à lui que l’agriculture est « à l’origine des deux tiers de la pollution de l’eau potable en France. […] L’UFC-Que Choisir appelle donc à une réforme de la politique de l’eau et à une réforme profonde des pratiques agricoles ». (Détails sur www.quechoisir.org)


Date de la dépêche : 12 avril 2012

Auteur : Laurent Frichet

Source : Les Echos, Libération, Le Parisien, La Croix, Le Monde

Mentions légales