le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

La confiance est un élément majeur : sans elle, aucun projet n'aboutit.

Eric Tabarly

Deviens ce que tu es, fais ce que toi seul peut faire.

Nietzsche

La sagesse c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit.

Oscar Wilde

Oser, c’est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c’est se perdre soi-même.

Kierkegaard

Accepter, ce n’est pas la même chose que s’adapter tant bien que mal. Il n’est aucune histoire si terrible, aucun accident du sort… dont la nature humaine, par patience ne puisse venir à bout.

Euripide

Souvent au lieu de penser on se fait des idées

Louis Scutenaire

Quand tu rencontres un obstacle, fais-en ta cible.

Paul Smith

Celui qui a franchi le seuil de la porte a déjà parcouru une bonne partie du chemin.

Proverbe hollandais

On crée pour se compléter.

Henri Delacroix

De nos maladies, la plus sauvage est de mépriser notre être.

Montaigne

Près de 3.000 communes distribuent une eau non conforme

Les Echos indique que « plus de 1,6 million de personnes boivent une eau qui ne respecte pas un minimum de critères réglementaires de qualité, selon l'UFC-Que Choisir. L'association pointe un défaut de contrôle des réseaux des petites villes et des communes rurales. Deux tiers des pollutions sont d'origine agricole », ajoute le quotidien.

Les Echos remarque ainsi que « 97,5% des Français boivent une eau de bonne qualité », mais « dans 2.747 communes, l'eau distribuée excède de 25% les normes de potabilité en vigueur. Parmi celles-ci, pas moins de 1.242 accusent une contamination liée à l'activité agricole. Dans 60% des cas, le seuil limite en pesticides n'est pas respecté ».
Le journal précise que l'association de défense des consommateurs « donne des noms : Sens (Yonne), Lisieux (Calvados) ou encore Firminy (Loire). Dans près d'une commune sur cinq, notamment à Berck (Pas-de-Calais) et Provins (Seine-et-Marne), c'est la teneur en nitrates qui dépasse les bornes ».
« Les autres communes épinglées, pour l'essentiel, le sont pour «défaut de traitement» de leur eau. La qualité bactériologique n'est pas conforme (1.089 cas) à la norme, ou la collectivité (321 cas) force sur les sels d'aluminium, utilisés pour rendre l'eau limpide »,
 poursuit le quotidien, qui ajoute que « les excès de nitrates sont les plus fréquents dans la moitié nord de l'Hexagone ».
Le Parisien retient de son côté que l’eau est « meilleure à la ville qu’à la campagne ». Le journal explique en effet que « plus il y a d’habitants, plus les contrôles sont nombreux ».
Le Monde explique quant à lui que l’agriculture est « à l’origine des deux tiers de la pollution de l’eau potable en France. […] L’UFC-Que Choisir appelle donc à une réforme de la politique de l’eau et à une réforme profonde des pratiques agricoles ». (Détails sur www.quechoisir.org)


Date de la dépêche : 12 avril 2012

Auteur : Laurent Frichet

Source : Les Echos, Libération, Le Parisien, La Croix, Le Monde

Mentions légales