le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

A l'hôtel de la décision, les gens dorment bien.

Proverbe persan

Sois content dès qu’une petite chose progresse.

Marc Aurèle

La différence entre ce que nous désirons et ce que nous redoutons est à peine plus épaisse qu’un cil.

Jay Mc Inerney

Accepter les dépendances que nous impose la nature, c’est la sagesse, les aimer, c’est le bonheur.

Bernard Grasset

Ne néglige pas le temps pour te construire.

Proverbe chinois

Personne ne peut vous révéler plus que ce qui repose déjà dans l'aube de vos connaissances.

Khalil Gibran

Qui craint de souffrir, souffre déjà de ce qu'il craint.

Montaigne

Le premier ennemi à combattre est à l'intérieur de soi. Souvent, c'est le seul.

Christine Orban

Qu’est-ce que le bonheur, sinon le simple accord entre un être et l’existence qu’il mène.

Albert Camus

Réserve une demi-heure chaque jour à la prière, sauf lorsque tu as beaucoup à faire. Dans ce cas prends une heure.

François de Sales

Parkinson : les pesticides doublent le risque chez les agriculteurs

Une équipe de chercheurs de l’Inserm montre que l’exposition aux pesticides double le risque de maladie de Parkinson parmi les agriculteurs.

Une nouvelle confirmation du rôle des pesticides dans la survenue de la maladie de Parkinson vient d’être apportée par des chercheurs français de l'Inserm et de l'université Pierre et Marie Curie. Ceux-ci ont mis en évidence que les agriculteurs qui ont beaucoup et longtemps utilisé les pesticides avaient deux fois plus de risque de souffrir un jour de la maladie de Parkinson.
L'équipe de chercheurs a étudié un groupe de 224 volontaires atteints de maladie de Parkinson, qu’ils ont comparé à un groupe « témoin » de 557 personnes non malades et ayant le même profil (même âge, même sexe et habitant le même département). Grâce à des entretiens et des questionnaires, ils ont recueilli leur degré d'exposition aux pesticides.
L’analyse des données montre que les agriculteurs atteints de maladie de Parkinson ont, plus souvent et pendant un plus grand nombre d’années, utilisé des pesticides par rapport aux témoins. Selon les scientifiques, le risque de développer la maladie de Parkinson est deux fois plus important chez les agriculteurs exposés aux pesticides que chez ceux qui n’en utilisaient pas.
Cette étude montre l'importance de sensibiliser les agriculteurs à l'utilisation de pesticides avec précaution. Elle pose également la question des conséquences d’une exposition à plus faibles doses pour le reste de la population (contamination de l’eau, des fruits, des légumes…).

Date de la dépêche : 19 juin 2009

Auteur : Sylvain DUVAL

Source : LaNutrition.fr

Mentions légales