le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Le sage n’a aucune autre consistance que celle qui est dévolue au potier.

François Roustang

A la fin de chaque vérité il faut ajouter que l’on se souvient de la vérité opposée.

Pascal

Ne pas chercher à ne pas souffrir ni à moins souffrir, mais à ne pas être altéré par la souffrance.

Simone Weil

Méditer, c’est s’abriter dans le présent.

Fabrice Midal

Tout le monde veut vivre plus longtemps, mais personne ne veut devenir vieux.

Jonathan Swift

Vivre simplement pour que simplement d'autres puissent vivre

Gandhi

L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir mais à le permettre.

Antoine de Saint Exupéry - Extrait de ses Mémoires du large

Tu ne changeras jamais les choses en combattant ce qui existe déjà. Pour changer les choses, construis un nouveau modèle qui rendra l’ancien obsolète.

Buckminster Fuller

Une petite impatience ruine un grand projet.

Confucius

La vie de chacun de nous n’est pas une tentative d’aimer, elle est l’unique essai.

Pascal Quignard

Le lien entre maladie de Parkinson et pesticides officiellement reconnu

C’est ce qu’indique Le Monde, qui annonce que « lundi est entré en vigueur un décret qui reconnaît la maladie de Parkinson comme maladie professionnelle et établit explicitement un lien de causalité entre l’usage des pesticides et cette pathologie ».

Le journal parle d’un « pas de plus vers la reconnaissance des malades professionnelles des agriculteurs »,notant que « la prise de conscience des effets des produits phytosanitaires sur la santé des agriculteurs commence seulement à émerger ».
Le Monde explique notamment que « l’entrée de Parkinson dans les tableaux des maladies professionnelles du régime agricole facilitera les démarches pour les agriculteurs chez qui la maladie aura été diagnostiquée moins d’un an après l’exposition à des pesticides, quels qu’ils soient ».
Le Parisien précise quant à lui que pour que la pathologie soit reconnue comme maladie professionnelle, « les agriculteurs doivent avoir été exposés au moins 10 ans aux pesticides et déclencher la maladie dans un délai d’un an après l’arrêt de l’exposition ».


Date de la dépêche : 19 juin 2012

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Monde, Le Parisien

Mentions légales