le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Le bonheur dépend de nous seuls.

Aristote

Soit on apprend à échouer, soit on échoue à apprendre.

Tal Ben Shahar

Il n'y a pas d'autre bonheur que la paix.

Proverbe thaï

Nous nous rendons pitoyables ou nous nous rendons forts. La quantité de travail à fournir est la même.

Carlos Castaneda

La richesse consiste bien plus dans l’usage qu’on en fait que dans la possession.

Aristote

Si mon esprit est loin, ce lieu l'est aussi.

Tao Yuanming

Tu ne peux pas voyager sur un chemin sans être toi-même le chemin

Bouddha

La personne qui entre d'un côté de l'expérience méditative n'est pas la même que celle qui sort de l'autre côté.

Gunaratana

Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre

Marc Aurèle

Que vaut une vie qui s’oublie pour en singer une autre ?

Patrick Chamoiseau

Certains vernis à ongles seraient cancérigènes

L'Express fait savoir qu’une « étude émaille le succès du cosmétique phare de l'été ! Certains vernis à ongles seraient dangereux pour la santé, selon un rapport de la Commission européenne ».

Le magazine relève en effet que « malgré l'interdiction de 2001, certaines laques contiennent du formaldéhyde ainsi que des phtalates connues pour leur toxicité et pour être responsables de cancers. Ils contamineraient leurs adeptes en traversant les ongles ou par inhalation ».
« Près d'un dixième des vernis vendus sur le marché français contiendraient plus de 5% de ces produits prohibés, selon un rapport de 2009 de la DGCCRF »,
poursuit L'Express.
Le Parisien, qui annonce l’information, interroge la DGCCRF qui précise : « Sur les échantillons analysés de vernis et de durcisseurs prélevés dans 200 points de vente, environ 10% étaient hors la loi. Il s’agissait surtout de stocks vendus sur les marchés, les braderies, les solderies, les petites boutiques ».
Frédéric Vincent, porte-parole des questions de consommation et de santé à la Commission européenne, note quant à lui que « les phtalates interdits sont les substances le plus souvent identifiées dans ces produits. Ils proviennent surtout des Etats-Unis mais aussi d’Europe, notamment du Royaume-Uni ».
Le Parisien remarque qu’« alors qu’aux Etats-Unis les marques bio chassent peu à peu les polluants les plus nocifs, les marques françaises conservent leur formule traditionnelle ». La société Bourjois précise cependant : « Dans nos vernis comme dans la plupart de ceux du marché, on utilise des éléments issus de la pétrochimie mais on est dans le respect des limites autorisées par la loi ».
Le journal explique « comment éviter » les vernis dangereux : « Surveillez les étiquettes. Aux Etats-Unis, les vernis «Four Free» ont fait leur apparition. Ils sont libres des quatre substances chimiques les plus controversées : les phtalates, le formaldéhyde, mais aussi le toluène qui peut agir sur le système nerveux central et le camphre synthétique. Mais attention, ces produits ne sont pas toujours mentionnés et il faudra donc faire appel à un vendeur pour en savoir davantage. […] Vous pouvez aussi vous tourner vers les vernis écologiques ».

Date de la dépêche : 19 juin 2012

Auteur : Laurent Frichet

Source : L'Express, Le Parisien

Mentions légales