le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Par l'attention les choses existent.

Dokhusho Villalba

La seule chose promise d'avance à l'échec est celle que l'on ne tente pas.

Paul Emile Victor

Qui a vu le présent, a vu toutes choses, celles qui sont arrivées dans le passé insondable, celles qui arriveront dans l’avenir.

Marc Aurèle

Béni est celui qui a trouvé sa tâche. Qu’il ne cherche pas d’autre félicité.

Thomas Carlyle

Pour aller de l’avant, il faut prendre du recul. Car prendre du recul, c’est prendre de l’élan.

Mc Solaar

Réserve une demi-heure chaque jour à la prière, sauf lorsque tu as beaucoup à faire. Dans ce cas prends une heure.

François de Sales

A l'hôtel de la décision, les gens dorment bien.

Proverbe persan

C'est une absolue perfection, et comme divine, que de savoir jouir loyalement de son être.

Montaigne

Quand ton esprit n’est pas encombré de choses inutiles, c’est la meilleure saison de la vie.

Wu-men

Il est peu et de réussites faciles, et d'échecs définitifs.

Marcel Proust

Un mystère de l'acupuncture expliqué par la science

Le Figaro fait savoir sur son site Internet que « des neuroscientifiques américains ont montré qu'un mécanisme physiologique bien connu permettait d'expliquer les bienfaits de l’acupuncture] sur certaines douleurs locales ».

Le journal relate ainsi des travaux menés sur des souris par Maiken Nedergaard, neuroscientifique à l'université de Rochester à New York, et publiés dans Nature Neuroscience : « Les séances d'acupuncture ont duré une demi-heure pour chaque animal. A chaque fois, [la chercheuse] a enfoncé une aiguille dans un point bien identifié situé dans la patte douloureuse d'un cobaye et a tourné l'aiguille, selon une méthode traditionnelle, toutes les 5 minutes ».
« Elle a alors prélevé un peu du liquide qu'elle trouvait dans la zone piquée, et a mesuré la teneur en adénosine, un anti-douleur naturel sécrété par certaines cellules. A la fin de la séance, celui-ci était 24 fois plus élevé qu'au début »,
observe Le Figaro.
Le quotidien note que l’opération « coïncidait bien avec une diminution importante de la souffrance pour deux tiers des souris traitées ».

Date de la dépêche : 02 juin 2010

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : Le Figaro

Mentions légales