le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Chacun de nous est sans limites ; chacun de nous est inévitable ; chacun de nous avec son droit sur la Terre.

Walt Whitman

On n'a pas encore découvert que la nature est plus en profondeur qu'en surface.

Cézanne

Le sage n’a aucune autre consistance que celle qui est dévolue au potier.

François Roustang

L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir mais à le permettre.

Antoine de Saint Exupéry - Extrait de ses Mémoires du large

La différence entre ce que nous désirons et ce que nous redoutons est à peine plus épaisse qu’un cil.

Jay Mc Inerney

L’espérance est un risque à courir

Georges Bernanos

Le hasard ne favorise que les esprits préparés.

Pascal

Lorsqu'il y a dix pas à faire vers quelqu'un, neuf n'est que la moitié du chemin.

Jules Barbey d'Aurevilly

Le bonheur, c’est de continuer à désirer ce qu’on possède

Saint-Augustin

Si quelqu’un me guérit et me retire mon mal, j’entends aussi qu’il me hisse au niveau de conscience que j’aurais atteint si j’avais moi-même résolu ce que ce mal devait m’apprendre. Sinon, s’il me laisse dans le même état de conscience après m’avoir retiré mon mal, il me vole l’outil de croissance que peut être cette maladie.

Yvan Amar

Un cancer sur 6 causé par une infection

Sciences et Avenir indique que « selon les scientifiques du CIRC (Centre international de Recherche sur le Cancer), qui publient leur étude dans The Lancet Oncology, 2 millions de nouveaux cas de cancer – sur un total de 12,7 millions dans le monde (soit 16,1%) – en 2008 étaient liés à des infections ».

« Parmi ces cancers imputables aux infections, les plus fréquents sont les cancers de l’estomac, du foie et du col de l’utérus, respectivement liés à la bactérie Helicobacter pylori, aux virus de l’hépatite B et C et au papillomavirus », note le magazine.
Le mensuel relève que « des disparités importantes apparaissent dans la répartition de ces cancers : ils constituent 22% des cancers dans les pays en voie de développement contre 7% dans les pays industrialisés ».
Sciences et Avenir ajoute que « la plupart de ces cancers sont jugés évitables. Des solutions existent en effet (antibiotiques, vaccination) pour limiter la propagation des infections pouvant dégénérer en tumeurs ».
« Les auteurs insistent sur la nécessité «de fixer des priorités de lutte contre le cancer au plan national et régional, à la lumière du fardeau des cancers d’origine infectieuse, tout notamment dans les pays à revenu faible et intermédiaire» »,
conclut le magazine.

Date de la dépêche : 21 mai 2012

Auteur : Laurent Frichet

Source : Sciences et Avenir

Mentions légales