le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Tu ne peux pas voyager sur un chemin sans être toi-même le chemin

Bouddha

Le bonheur dépend de nous seuls.

Aristote

La gratitude n'est pas seulement la plus grande des vertus, c'est aussi la mère de toutes les autres.

Cicéron

La maladie est l’effort que fait la nature pour guérir l’homme.

C.G.Jung

Ecouter, c’est être attentif à quelqu’un qui souffre, ce n’est pas lui donner une solution ou une explication à sa souffrance, c’est lui permettre de la dire et de trouver lui-même son propre chemin pour s’en libérer.

Notre problème n’est pas que nous ne sachions pas faire les choses mais que nous ne savons pas ce que nous voulons.

Théodore Monod

Que de maladies qui ne sont en réalité que des guérisons

La différence entre ce que nous désirons et ce que nous redoutons est à peine plus épaisse qu’un cil.

Jay Mc Inerney

Ne néglige pas le temps pour te construire.

Proverbe chinois

Qu’est-ce que le bonheur, sinon le simple accord entre un être et l’existence qu’il mène.

Albert Camus

Obésité : découverte d’un mécanisme moléculaire clé

Un mécanisme moléculaire qui pousse l'organisme à emmagasiner des calories vient d’être découvert. Peut-être une nouvelle voie pour le traitement de l’obésité.
Un mécanisme moléculaire qui contrôle la consommation d’énergie par les muscles, permettant ainsi de réguler le poids du corps, a été découvert par une équipe américaine.
 
Ce mécanisme est contrôlé par les canaux potassiques qui sont sensibles à l’ATP (adénosine triphosphate). L'ATP fournit l'énergie nécessaire aux réactions chimiques des cellules. Les canaux KATP participent à de nombreuses fonctions biologiques dont la transmission de l'influx nerveux. Les canaux potassiques jaugent constamment les réserves d'ATP du corps et régulent, selon leur niveau, le rythme cardiaque et l'activité des muscles du squelette.
 
Les chercheurs ont comparé des souris génétiquement modifiées chez qui les canaux KATP avaient été désactivés par rapport à d'autres, normales. Ils ont étudié, dans les deux groupes de souris, les habitudes d'exercice, les niveaux hormonaux, la consommation de nourriture et les fonctions respiratoires au repos et durant une activité physique d'intensité modérée.
 
Les chercheurs ont observé que dès l'âge de cinq mois, les rongeurs génétiquement modifiés étaient plus minces et le restaient durant toute leur vie.
 
L'étude a aussi révélé que l'activité physique avec des canaux KATP désactivés provoquait une augmentation de la consommation de glucides et de lipides, entraînant une diminution des stocks de graisses et de glucose dans l'organisme.
 
Neutraliser les canaux KATP force l'organisme à utiliser davantage d'énergie et à en stocker moins, ce qui permet de prendre moins de poids même avec un régime alimentaire riche en calories.
 
« Les mécanismes du corps permettant de stocker l'énergie offrent une protection naturelle en temps de pénurie alimentaire mais contribuent à l'obésité dans les sociétés modernes sédentaires, note le Dr Alexey Alekseev, électrophysiologiste de la Clinique Mayo à Rochester (États-Unis) et auteur principal de cette étude. Les résultats de notre recherche laissent penser que le ciblage thérapeutique des fonctions des canaux KATP dans les muscles pourrait offrir une nouvelle façon de traiter les patients obèses dont les capacités de faire de l'exercice sont limitées. »

 

Date de la dépêche : 13 janvier 2010

Auteur : Kristell ROSER

Source : LaNutrition.fr

Mentions légales