le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Le chute n'est pas un échec, l'échec est de rester là où on est tombé.

Socrate

Il faut se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille

Napoléon Bonaparte

A la fin de chaque vérité il faut ajouter que l’on se souvient de la vérité opposée.

Pascal

L'homme ne vit pas cent ans et se fait du souci pour mille.

Proverbe chinois

Une mauvaise herbe est une plante dont on n'a pas encore trouvé les vertus.

Emerson

Ce qui ne se trouve pas en nous ne nous contrarie pas.

Hermann Hesse

La vieillesse, c'est l'hiver pour les ignorants et le temps des moissons pour les sages.

Proverbe juif

J'aime mieux forger mon âme que la meubler.

Montaigne

Une blessure écoute toujours plus, finalement, qu’une oreille.

Henry Bauchau

Il arrive que les grandes décisions ne se prennent pas, mais se forment d’elles-mêmes.

Henri Bosco

Obésité : découverte d’un mécanisme moléculaire clé

Un mécanisme moléculaire qui pousse l'organisme à emmagasiner des calories vient d’être découvert. Peut-être une nouvelle voie pour le traitement de l’obésité.
Un mécanisme moléculaire qui contrôle la consommation d’énergie par les muscles, permettant ainsi de réguler le poids du corps, a été découvert par une équipe américaine.
 
Ce mécanisme est contrôlé par les canaux potassiques qui sont sensibles à l’ATP (adénosine triphosphate). L'ATP fournit l'énergie nécessaire aux réactions chimiques des cellules. Les canaux KATP participent à de nombreuses fonctions biologiques dont la transmission de l'influx nerveux. Les canaux potassiques jaugent constamment les réserves d'ATP du corps et régulent, selon leur niveau, le rythme cardiaque et l'activité des muscles du squelette.
 
Les chercheurs ont comparé des souris génétiquement modifiées chez qui les canaux KATP avaient été désactivés par rapport à d'autres, normales. Ils ont étudié, dans les deux groupes de souris, les habitudes d'exercice, les niveaux hormonaux, la consommation de nourriture et les fonctions respiratoires au repos et durant une activité physique d'intensité modérée.
 
Les chercheurs ont observé que dès l'âge de cinq mois, les rongeurs génétiquement modifiés étaient plus minces et le restaient durant toute leur vie.
 
L'étude a aussi révélé que l'activité physique avec des canaux KATP désactivés provoquait une augmentation de la consommation de glucides et de lipides, entraînant une diminution des stocks de graisses et de glucose dans l'organisme.
 
Neutraliser les canaux KATP force l'organisme à utiliser davantage d'énergie et à en stocker moins, ce qui permet de prendre moins de poids même avec un régime alimentaire riche en calories.
 
« Les mécanismes du corps permettant de stocker l'énergie offrent une protection naturelle en temps de pénurie alimentaire mais contribuent à l'obésité dans les sociétés modernes sédentaires, note le Dr Alexey Alekseev, électrophysiologiste de la Clinique Mayo à Rochester (États-Unis) et auteur principal de cette étude. Les résultats de notre recherche laissent penser que le ciblage thérapeutique des fonctions des canaux KATP dans les muscles pourrait offrir une nouvelle façon de traiter les patients obèses dont les capacités de faire de l'exercice sont limitées. »

 

Date de la dépêche : 13 janvier 2010

Auteur : Kristell ROSER

Source : LaNutrition.fr

Mentions légales