le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Celui qui se nourrit de rêves, le vent l'emporte.

Proverbe turque

Il y a trois grands mystères de la nature : l'air pour l'oiseau, l'eau pour le poisson et l'homme pour lui-même.

Proverbe hindou

L'homme doit toujours se contenter de ce qu'il a mais pas de ce qu'il est.

William George Jordan

La santé se mérite, se gagne et se défend jour après jour par des méthodes prévues par la Nature et non par la médecine.

Hippocrate

Ce qu’on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l’extérieur sous forme de destin.

C.G. jung

Personne ne peut vous faire sentir inférieur sans votre propre consentement.

Eleonor Roosevelt

Qu’est-ce que le bonheur, sinon le simple accord entre un être et l’existence qu’il mène.

Albert Camus

Que fait-on quand un problème est insoluble ? On change le problème.

Jean Monnet

La gratitude n'est pas seulement la plus grande des vertus, c'est aussi la mère de toutes les autres.

Cicéron

Peu importe si le début paraît petit

Henri David Thoreau

Luc Montagnier reconnu co-inventeur d’un brevet » qui « pourrait permettre d’agir avant le déclenchement des maladies

La Croix remarque en effet que le prix Nobel de médecine « a gagné le procès en paternité de brevet qu’il avait intenté contre un inventeur ».

Le journal revient sur cette affaire, et indique que ce brevet, résultat de l’étude des signaux électromagnétiques émis par des bactéries ou des virus, « pourrait permettre aux médecins d’agir avant le déclenchement des maladies ».
Luc Montagnier déclare notamment : « Nous avons détecté des signaux électromagnétiques dans des cultures de bactéries et virus, ainsi que dans le sang de patients souffrant de maladies chroniques. Ces signaux sont émis par des séquences d’ADN ».
La Croix note cependant que « du côté de l’Inserm, on est plus sceptique », et cite un pharmacien de l’université de Toulouse, qui « souhaite garder l’anonymat » et remarque : « A supposer que les microorganismes infectieux émettent des signaux électromagnétiques, sont-ils vraiment spécifiques ? Et surtout comment les distinguer de l’énorme bruit de fond qui règne dans le sang du patient ? ».

Date de la dépêche : 10 juillet 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : La Croix

Mentions légales