le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

C'est une absolue perfection, et comme divine, que de savoir jouir loyalement de son être.

Montaigne

Si la moitié de nos souhaits étaient exaucés, nos soucis seraient doublés.

Benjamin Franklin

Si tu cherches la vérité au dehors de toi, elle s'éloignera de plus en plus.

Tung-Shan

Par l'attention les choses existent.

Dokhusho Villalba

Que de maladies qui ne sont en réalité que des guérisons

Il est peu et de réussites faciles, et d'échecs définitifs.

Marcel Proust

Le sage n’a aucune autre consistance que celle qui est dévolue au potier.

François Roustang

La différence entre ce que nous désirons et ce que nous redoutons est à peine plus épaisse qu’un cil.

Jay Mc Inerney

La perfection est atteinte non pas quand il n'y a plus rien à ajouter mais lorsqu'il n'y a plus rien à retrancher.

Saint-Exupéry

Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à avoir de nouveaux yeux.

Marcel Proust

Luc Montagnier reconnu co-inventeur d’un brevet » qui « pourrait permettre d’agir avant le déclenchement des maladies

La Croix remarque en effet que le prix Nobel de médecine « a gagné le procès en paternité de brevet qu’il avait intenté contre un inventeur ».

Le journal revient sur cette affaire, et indique que ce brevet, résultat de l’étude des signaux électromagnétiques émis par des bactéries ou des virus, « pourrait permettre aux médecins d’agir avant le déclenchement des maladies ».
Luc Montagnier déclare notamment : « Nous avons détecté des signaux électromagnétiques dans des cultures de bactéries et virus, ainsi que dans le sang de patients souffrant de maladies chroniques. Ces signaux sont émis par des séquences d’ADN ».
La Croix note cependant que « du côté de l’Inserm, on est plus sceptique », et cite un pharmacien de l’université de Toulouse, qui « souhaite garder l’anonymat » et remarque : « A supposer que les microorganismes infectieux émettent des signaux électromagnétiques, sont-ils vraiment spécifiques ? Et surtout comment les distinguer de l’énorme bruit de fond qui règne dans le sang du patient ? ».

Date de la dépêche : 10 juillet 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : La Croix

Mentions légales