le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Toute libération juste n'affranchit pas seulement de quelque chose, mais aussi vers quelque chose.

Karlfried Graf Dürckheim

L'homme est né libre, de ses penchants il se construit une prison, sans s'en rendre compte, il en devient prisonnier.

Khalil Gibran

Celui qui a franchi le seuil de la porte a déjà parcouru une bonne partie du chemin.

Proverbe hollandais

Notre problème n’est pas que nous ne sachions pas faire les choses mais que nous ne savons pas ce que nous voulons.

Théodore Monod

Derrière chaque homme de talent se trouvent toujours d’autres homme de talent

Proverbe chinois

Pour aller de l’avant, il faut prendre du recul. Car prendre du recul, c’est prendre de l’élan.

Mc Solaar

Nous nous rendons pitoyables ou nous nous rendons forts. La quantité de travail à fournir est la même.

Carlos Castaneda

Le bonheur ne se trouve pas dans les choses ou les événements mais dans le regard que l’on porte sur eux.

Faouzi Skali

Il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre.

Albert Einstein

Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie.

Goethe

L’hormone de l’attachement maternel peut aider les autistes

Le Parisien indique que dans la revue PNAS, « des chercheurs du CNRS montrent que l’administration intranasale d’ocytocine, l’hormone naturelle qui déclenche l’accouchement et favorise la lactation, améliore significativement les capacités des personnes autistes à interagir avec les autres individus ».

Le journal explique que ces chercheurs du Centre de neuroscience cognitive « ont administré à 13 patients autistes de l’ocytocine, puis ils ont observé le comportement social des patients pendant des jeux de balle et des tests visuels de reconnaissance de visages exprimant plusieurs sentiments ».
Le Parisien note que « la différence d’aptitude était significative selon que ces patients étaient sous ocytocine ou sous placebo ».
Le quotidien précise que « les 13 personnes incluses dans cette étude souffrent d’autisme de haut niveau ou du syndrome d’Asperger, deux formes dans lesquelles les sujets ont des aptitudes intellectuelles et linguistiques normales ».

Date de la dépêche : 15 février 2010

Source : Le Parisien

Mentions légales