le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir mais à le permettre.

Antoine de Saint Exupéry - Extrait de ses Mémoires du large

On n'a pas encore découvert que la nature est plus en profondeur qu'en surface.

Cézanne

La différence entre ce que nous désirons et ce que nous redoutons est à peine plus épaisse qu’un cil.

Jay Mc Inerney

L'ignorant n'est pas celui qui manque d'érudition mais celui qui se ne connaît pas lui-même.

Krishnamurti

Celui qui est charnel l'est jusque dans les choses de l'esprit ; celui qui est spirituel l'est jusque dans les choses de la chair.

Saint Augustin

Si je veux enrichir mon esprit, je ne cherche pas les honneurs mais la liberté.

Rembrandt

"oui" et "non" sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d’examen

Talleyrand

Tu ne changeras jamais les choses en combattant ce qui existe déjà. Pour changer les choses, construis un nouveau modèle qui rendra l’ancien obsolète.

Buckminster Fuller

Le courage n'est rien sans la sérénité.

Gandhi

Nous avons inventé la vitesse et nous tournons en rond.

Charlie Chaplin

L’hérédité influe bien sur l’efficacité des traitements

C’est ce que note Science et Vie, qui indique qu’« une expérimentation pilotée par des chercheurs de l’AP-HP vient d’en apporter une nouvelle preuve ».
Le magazine explique qu’« en étudiant l’action d’un fluidifiant sanguin sur 2 208 patients ayant subi un infarctus du myocarde, les scientifiques ont vu son efficacité diminuer chez certains sujets ».
Le mensuel souligne que leur ADN « comportait deux copies non fonctionnelles du gène permettant l’activation du médicament par l’organisme ».
Science et Vie remarque que cette découverte « milite en faveur du développement de traitements à la carte s’appuyant sur des tests génétiques ».
« Mais ces derniers seront-ils accessibles à tous les malades ? », s’interroge le magazine, qui poursuit : « Qui aura accès à ces données très personnelles, certains acteurs économiques les exigeront-ils ? ».
« Autant de questions éthiques encore en suspens », observe Science et Vie.

Date de la dépêche : 18 mars 2009

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : www.sf-neuro.org/Science et Vie, numéro 1098

Mentions légales