le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Soit on apprend à échouer, soit on échoue à apprendre.

Tal Ben Shahar

Lorsqu'il n'y a plus rien à faire, que faites-vous?

Koan zen

Il faut toujours viser la lune car, même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles.

Oscar Wilde

D'abord ils vous ignorent, puis ils vous raillent, ensuite ils vous combattent, enfin vous gagnez

Gandhi

Ne pas chercher à ne pas souffrir ni à moins souffrir, mais à ne pas être altéré par la souffrance.

Simone Weil

C’est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n’écoute pas.

Victor Hugo

Chacun de nous est sans limites ; chacun de nous est inévitable ; chacun de nous avec son droit sur la Terre.

Walt Whitman

Tu ne changeras jamais les choses en combattant ce qui existe déjà. Pour changer les choses, construis un nouveau modèle qui rendra l’ancien obsolète.

Buckminster Fuller

Je pensais regarder le monde, et c’est le monde qui me regarde.

Saint François d’Assise

Il faut se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille

Napoléon Bonaparte

Les personnes trisomiques présentent moins de cancers

Le Figaro relaie une publication dans Nature qui « affine notre perspective » sur le fait que la trisomie 21 « s’associe paradoxalement à un risque plus faible de tumeurs solides (du côlon, du sein, du poumon) que celui de la population générale ».

Le journal remarque en effet : « Les personnes nées avec une trisomie 21 ont dans leurs cellules 3 copies du chromosome 21 au lieu de 2, soit 231 gènes de plus que les autres. Quel peut-être le mécanisme de protection contre ces cancers ? ».
Le quotidien explique que « l’équipe de Sandra Ryeom (Children’s Hospital, Boston) a travaillé sur un gène du chromosome 21 (DSCR1) qui code pour une protéine connue pour son rôle dans la formation des nouveaux vaisseaux sanguins ».
Le Figaro relève ainsi que « dans les tissus du fœtus trisomique, l’activité de la protéine est près du double de la normale ». Le journal indique que « la chercheuse a créé une souris transgénique qui dispose d’une copie supplémentaire du gène DSCR1 : celle-ci inhibe parfaitement la pousse de nouveaux vaisseaux dans les cancers greffés à cette souris ».
Le quotidien note que pour Sandra Ryeom, « le blocage de l’angiogenèse pourrait être un mode de prévention de l’apparition des cancers ».

Date de la dépêche : 28 mai 2009

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : Le Figaro

Mentions légales