le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

La terre ne rend jamais sans intérêt ce qu'elle a reçu.

Quand on dure assez longtemps on a vu tout et le contraire de tout.

Montaigne

La seule chose promise d'avance à l'échec est celle que l'on ne tente pas.

Paul Emile Victor

Qu’est-ce que le bonheur, sinon le simple accord entre un être et l’existence qu’il mène.

Albert Camus

Faire un peu est mieux que ne rien faire. Faire un peu plus est mieux que faire un peu moins. Faire de son mieux et s'en réjouir reste l'essentiel.

L´homme pressé cherche la porte et passe devant.

Goethe

La folie est de se comporter toujours de la même manière et de s’attendre à des résultats différents.

Albert Einstein

Le sage ne s’afflige jamais des maux présents, mais emploie le présent pour en prévenir d’autres.

W. Shakespeare, Richard II

Le réel montre plus de relationnel que de rationnel.

Michel Serres

Soit on apprend à échouer, soit on échoue à apprendre.

Tal Ben Shahar

Les curistes prennent moins de médicaments

C’est ce que note La Croix, qui indique que « selon deux chercheurs bordelais, les cures thermales pourraient permettre d’économiser 20 millions d’euros par an ».

Le quotidien explique qu’« en se basant sur les données de la Cnam, [le Pr Nicolas Moore et le Dr Christian Toussaint, de l’université Victor-Segalen Bordeaux 2], ont observé la consommation de médicaments de 1 860 patients, 6 mois avant et après la cure ».
« Pour constater que ces derniers consommaient moins de médicaments et réduisaient leurs consultations après leur passage dans un centre thermal, [alors que] 1 860 autres personnes ayant les mêmes pathologies, le même âge et le même sexe, mais n’ayant pas suivi de cure, avaient à l’inverse accru leur consommation de médicaments », relève le journal.
La Croix précise que « la différence est de l’ordre de 25 € par patient sur 6 mois ».
Christian Toussaint remarque que « cela peut sembler infime, mais au regard des 350 000 curistes en rhumatologie en France, l’économie pourrait être de près de 20 millions d’euros par an ».
Le quotidien indique que « d’ici à quelques jours, la Cnam va recevoir l’étude » de ces chercheurs de l’Inserm, qui « revendiquent leur indépendance ».

Date de la dépêche : 28 juillet 2009

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : La Croix

Mentions légales