le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Réserve une demi-heure chaque jour à la prière, sauf lorsque tu as beaucoup à faire. Dans ce cas prends une heure.

François de Sales

Je ne m´attends pas à trouver un saint aujourd´hui. Si je pouvais seulement trouver un sage, je m´en contenterais.

Confucius

"oui" et "non" sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d’examen

Talleyrand

Celui qui est charnel l'est jusque dans les choses de l'esprit ; celui qui est spirituel l'est jusque dans les choses de la chair.

Saint Augustin

L´homme pressé cherche la porte et passe devant.

Goethe

J'aime mieux forger mon âme que la meubler.

Montaigne

L’espérance est un risque à courir

Georges Bernanos

Pour aller de l’avant, il faut prendre du recul. Car prendre du recul, c’est prendre de l’élan.

Mc Solaar

La pauvreté, c'est le maximum d'effort pour le minimum de résultat. La richesse, c'est le minimum d'effort pour le maximum de résultat

Pascal

L’origine de toute joie en ce monde est la quête du bonheur d’autrui.
L’origine de toute souffrance en ce monde est la quête de son propre bonheur.

Shantideva

Les curistes prennent moins de médicaments

C’est ce que note La Croix, qui indique que « selon deux chercheurs bordelais, les cures thermales pourraient permettre d’économiser 20 millions d’euros par an ».

Le quotidien explique qu’« en se basant sur les données de la Cnam, [le Pr Nicolas Moore et le Dr Christian Toussaint, de l’université Victor-Segalen Bordeaux 2], ont observé la consommation de médicaments de 1 860 patients, 6 mois avant et après la cure ».
« Pour constater que ces derniers consommaient moins de médicaments et réduisaient leurs consultations après leur passage dans un centre thermal, [alors que] 1 860 autres personnes ayant les mêmes pathologies, le même âge et le même sexe, mais n’ayant pas suivi de cure, avaient à l’inverse accru leur consommation de médicaments », relève le journal.
La Croix précise que « la différence est de l’ordre de 25 € par patient sur 6 mois ».
Christian Toussaint remarque que « cela peut sembler infime, mais au regard des 350 000 curistes en rhumatologie en France, l’économie pourrait être de près de 20 millions d’euros par an ».
Le quotidien indique que « d’ici à quelques jours, la Cnam va recevoir l’étude » de ces chercheurs de l’Inserm, qui « revendiquent leur indépendance ».

Date de la dépêche : 28 juillet 2009

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : La Croix

Mentions légales