le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Notre problème n’est pas que nous ne sachions pas faire les choses mais que nous ne savons pas ce que nous voulons.

Théodore Monod

Tu connais l’utilité mais connais-tu l’utilité de l’inutile ?

Lao Tseu

Quand tu rencontres un obstacle, fais-en ta cible.

Paul Smith

Il faut toujours viser la lune car, même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles.

Oscar Wilde

Savoir se contenter de ce que l'on a : c'est être riche.

Lao-Tseu

A l'hôtel de la décision, les gens dorment bien.

Proverbe persan

Oser, c’est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c’est se perdre soi-même.

Kierkegaard

L’obstacle est matière à action.

Marc Aurèle

Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite, C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nelson Mandela

Toute libération juste n'affranchit pas seulement de quelque chose, mais aussi vers quelque chose.

Karlfried Graf Dürckheim

Le contrôle de l’insuline, clé contre le cancer du sein

Alexandra Echkenazy annonce dans Le Parisien qu’« une étude présentée demain révèle qu’une hygiène de vie maîtrisée et le sport permettent de limiter le risque de rechute du cancer du sein ».

La journaliste relaie ainsi ce travail que va présenter le Dr Christian Jamin, gynécologue endocrinologue, lors des Journées de l’Association francophone de l’après-cancer.
Le Dr Jamin explique que « cette analyse montre que l’activité sportive et une alimentation saine permettent de contrôler le taux d’insuline dans le sang. Or, il s’avère que celle-ci est au centre des mécanismes entrant en jeu dans le cancer du sein ».
Alexandra Echkenazy note ainsi que « des dosages de l’insuline dans le sang sur des patientes ont montré qu’elle était un facteur prédictif très important dans la maladie.
Christian Jamin indique qu’« un fort taux d’insuline augmente les risques d’avoir la pathologie mais fait aussi croître la mortalité. Agir sur les hormones sexuelles ne suffit pas pour contrôler la maladie. Il faut aussi agir sur l’insuline ».
« Et le seul moyen de contrôler cette insuline est de faire attention à sa ligne »,
poursuit Alexandra Echkenazy, qui remarque que le spécialiste « estime que notre mode de vie est l’une des raisons de l’explosion du nombre de cancers du sein »

Date de la dépêche : 04 février 2010

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Parisien

Mentions légales