le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Tu ne changeras jamais les choses en combattant ce qui existe déjà. Pour changer les choses, construis un nouveau modèle qui rendra l’ancien obsolète.

Buckminster Fuller

La pauvreté, c'est le maximum d'effort pour le minimum de résultat. La richesse, c'est le minimum d'effort pour le maximum de résultat

Pascal

Le plaisir peut s’appuyer sur l’illusion, mais le bonheur repose sur la réalité.

Chamfort

La santé se mérite, se gagne et se défend jour après jour par des méthodes prévues par la Nature et non par la médecine.

Hippocrate

On crée pour se compléter.

Henri Delacroix

C'est une absolue perfection, et comme divine, que de savoir jouir loyalement de son être.

Montaigne

La personne qui entre d'un côté de l'expérience méditative n'est pas la même que celle qui sort de l'autre côté.

Gunaratana

Je ne m´attends pas à trouver un saint aujourd´hui. Si je pouvais seulement trouver un sage, je m´en contenterais.

Confucius

La terre ne rend jamais sans intérêt ce qu'elle a reçu.

L’esprit cache, se voile des choses ; mais le corps sait, peut-être.

Henry Bauchau

Le contrôle de l’insuline, clé contre le cancer du sein

Alexandra Echkenazy annonce dans Le Parisien qu’« une étude présentée demain révèle qu’une hygiène de vie maîtrisée et le sport permettent de limiter le risque de rechute du cancer du sein ».

La journaliste relaie ainsi ce travail que va présenter le Dr Christian Jamin, gynécologue endocrinologue, lors des Journées de l’Association francophone de l’après-cancer.
Le Dr Jamin explique que « cette analyse montre que l’activité sportive et une alimentation saine permettent de contrôler le taux d’insuline dans le sang. Or, il s’avère que celle-ci est au centre des mécanismes entrant en jeu dans le cancer du sein ».
Alexandra Echkenazy note ainsi que « des dosages de l’insuline dans le sang sur des patientes ont montré qu’elle était un facteur prédictif très important dans la maladie.
Christian Jamin indique qu’« un fort taux d’insuline augmente les risques d’avoir la pathologie mais fait aussi croître la mortalité. Agir sur les hormones sexuelles ne suffit pas pour contrôler la maladie. Il faut aussi agir sur l’insuline ».
« Et le seul moyen de contrôler cette insuline est de faire attention à sa ligne »,
poursuit Alexandra Echkenazy, qui remarque que le spécialiste « estime que notre mode de vie est l’une des raisons de l’explosion du nombre de cancers du sein »

Date de la dépêche : 04 février 2010

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Parisien

Mentions légales