le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Qui craint de souffrir, souffre déjà de ce qu'il craint.

Montaigne

Si la moitié de nos souhaits étaient exaucés, nos soucis seraient doublés.

Benjamin Franklin

L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir mais à le permettre.

Antoine de Saint Exupéry - Extrait de ses Mémoires du large

Ce qu’on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l’extérieur sous forme de destin.

C.G. jung

Sois calme et comprends, car tu te troubles et dans ta demeure intérieure tu atténues la lumière.

Saint Augustin

Si quelqu’un me guérit et me retire mon mal, j’entends aussi qu’il me hisse au niveau de conscience que j’aurais atteint si j’avais moi-même résolu ce que ce mal devait m’apprendre. Sinon, s’il me laisse dans le même état de conscience après m’avoir retiré mon mal, il me vole l’outil de croissance que peut être cette maladie.

Yvan Amar

J’ai toujours su que pour réussir dans le monde, il fallait avoir l’air fou et être sage.

Montesquieu

Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé.

William Blake

"oui" et "non" sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d’examen

Talleyrand

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risques. Choisis ton risque. A te regarder, ils s'habitueront.

René Char

Le contrôle de l’insuline, clé contre le cancer du sein

Alexandra Echkenazy annonce dans Le Parisien qu’« une étude présentée demain révèle qu’une hygiène de vie maîtrisée et le sport permettent de limiter le risque de rechute du cancer du sein ».

La journaliste relaie ainsi ce travail que va présenter le Dr Christian Jamin, gynécologue endocrinologue, lors des Journées de l’Association francophone de l’après-cancer.
Le Dr Jamin explique que « cette analyse montre que l’activité sportive et une alimentation saine permettent de contrôler le taux d’insuline dans le sang. Or, il s’avère que celle-ci est au centre des mécanismes entrant en jeu dans le cancer du sein ».
Alexandra Echkenazy note ainsi que « des dosages de l’insuline dans le sang sur des patientes ont montré qu’elle était un facteur prédictif très important dans la maladie.
Christian Jamin indique qu’« un fort taux d’insuline augmente les risques d’avoir la pathologie mais fait aussi croître la mortalité. Agir sur les hormones sexuelles ne suffit pas pour contrôler la maladie. Il faut aussi agir sur l’insuline ».
« Et le seul moyen de contrôler cette insuline est de faire attention à sa ligne »,
poursuit Alexandra Echkenazy, qui remarque que le spécialiste « estime que notre mode de vie est l’une des raisons de l’explosion du nombre de cancers du sein »

Date de la dépêche : 04 février 2010

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Parisien

Mentions légales