le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Le bonheur dépend de nous seuls.

Aristote

Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Koan Zen

Le plaisir se ramasse La joie se cueille Et le bonheur se cultive

Bouddha

Choisir son temps, c'est l'épargner.

Francis Bacon

Ecouter quelqu'un, c'est lui permettre d'entendre ce qu'il dit.

Jacques Salomé

Le monde est un spectacle à regarder et non un problème à résoudre.

Jules de Gaultier de Laguionie

L’avenir, tu n’as pas à le prévoir, tu as à le permettre.

Antoine de Saint Exupéry

Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé.

William Blake

La personne qui entre d'un côté de l'expérience méditative n'est pas la même que celle qui sort de l'autre côté.

Gunaratana

L´homme pressé cherche la porte et passe devant.

Goethe

La mort subite du nourrisson est liée à la sérotonine

La Croix fait savoir que selon une étude parue dans le Jama, « le syndrome de la mort subite du nourrisson serait dû à une production insuffisante de sérotonine, une molécule clé pour réguler le système nerveux central ».

Le journal explique que des chercheurs américains du NIH (Institut national de la santé) « ont autopsié des nourrissons décédés, dont 35 de mort subite. Le cerveau de ces derniers sécrétait en trop faible quantité ce neurotransmetteur ».
« Ce niveau insuffisant diminuerait la capacité des nouveau-nés à réagir normalement en cas de diminution de l’oxygène ou de taux élevés de dioxyde de carbone accumulés en dormant sur le ventre »,
note le quotidien.
La Croix livre la réaction de Yehezkel Ben Ari, neurobiologiste à l’Inserm, qui remarque que « c’est une étude intéressante, […] mais qui nécessite d’être poursuivie pour pouvoir affirmer une parfaite relation de cause à effet ».
« En attendant, elle confirme l’intérêt de coucher les nouveau-nés sur le dos »,
retient le journal.

Date de la dépêche : 04 février 2010

Auteur : Laurent Frichet

Source : La Croix

Mentions légales