le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Sois content dès qu’une petite chose progresse.

Marc Aurèle

Vivre simplement pour que simplement d'autres puissent vivre

Gandhi

De nos maladies, la plus sauvage est de mépriser notre être.

Montaigne

L’amitié double les joies et réduit de moitié les peines.

Francis Bacon

Je pensais regarder le monde, et c’est le monde qui me regarde.

Saint François d’Assise

Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à avoir de nouveaux yeux.

Marcel Proust

C’est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n’écoute pas.

Victor Hugo

Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie.

Goethe

La seule chose promise d'avance à l'échec est celle que l'on ne tente pas.

Paul Emile Victor

Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite, C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nelson Mandela

La longévité s'inscrit sur le visage

Sciences et Avenir s’intéresse à une étude danoise parue dans le British Medical Journal, selon laquelle « la longévité s'inscrit sur le visage ».

Le magazine explique que les chercheurs « ont demandé à des participants d'estimer l'âge d'une cohorte de 1 826 jumeaux âgés de plus de 70 ans à partir de simples photos de leur visage. Sept ans plus tard, alors que 675 d'entre eux étaient décédés, les auteurs ont noté une relation significative entre l'âge perçu et l'espérance de vie ».
Sciences et Avenir note que « ceux dont l'âge avait été estimé inférieur à leur âge réel lors de l'examen des photos ont eu tendance à vivre plus longtemps ».
Le mensuel ajoute que « les auteurs ont apporté une preuve biologique de leurs travaux en étudiant les télomères des survivants, ces séquences d'ADN situées à l'extrémité des chromosomes et qui se raccourcissent en vieillissant ».
« Les plus longs se trouvaient bien chez ceux dont le visage avait gardé des caractères juvéniles »,
souligne Sciences et Avenir.
Le magazine relève que selon ces chercheurs, « l'âge perçu est un marqueur fiable du vieillissement..., du moins chez les plus de 70 ans ».

Date de la dépêche : 12 février 2010

Auteur : Laurent Frichet

Source : Sciences et Avenir, numéro 756

Mentions légales