le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

La seule chose promise d'avance à l'échec est celle que l'on ne tente pas.

Paul Emile Victor

Tu ne changeras jamais les choses en combattant ce qui existe déjà. Pour changer les choses, construis un nouveau modèle qui rendra l’ancien obsolète.

Buckminster Fuller

Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Koan Zen

On crée pour se compléter.

Henri Delacroix

La violence est ce qui ne parle pas.

Gilles Deleuze

Quand tu rencontres un obstacle, fais-en ta cible.

Paul Smith

Par l'attention les choses existent.

Dokhusho Villalba

Sois calme et comprends, car tu te troubles et dans ta demeure intérieure tu atténues la lumière.

Saint Augustin

Le monde est un spectacle à regarder et non un problème à résoudre.

Jules de Gaultier de Laguionie

Qui craint de souffrir, souffre déjà de ce qu'il craint.

Montaigne

La longévité s'inscrit sur le visage

Sciences et Avenir s’intéresse à une étude danoise parue dans le British Medical Journal, selon laquelle « la longévité s'inscrit sur le visage ».

Le magazine explique que les chercheurs « ont demandé à des participants d'estimer l'âge d'une cohorte de 1 826 jumeaux âgés de plus de 70 ans à partir de simples photos de leur visage. Sept ans plus tard, alors que 675 d'entre eux étaient décédés, les auteurs ont noté une relation significative entre l'âge perçu et l'espérance de vie ».
Sciences et Avenir note que « ceux dont l'âge avait été estimé inférieur à leur âge réel lors de l'examen des photos ont eu tendance à vivre plus longtemps ».
Le mensuel ajoute que « les auteurs ont apporté une preuve biologique de leurs travaux en étudiant les télomères des survivants, ces séquences d'ADN situées à l'extrémité des chromosomes et qui se raccourcissent en vieillissant ».
« Les plus longs se trouvaient bien chez ceux dont le visage avait gardé des caractères juvéniles »,
souligne Sciences et Avenir.
Le magazine relève que selon ces chercheurs, « l'âge perçu est un marqueur fiable du vieillissement..., du moins chez les plus de 70 ans ».

Date de la dépêche : 12 février 2010

Auteur : Laurent Frichet

Source : Sciences et Avenir, numéro 756

Mentions légales