le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Qu’est-ce que le bonheur, sinon le simple accord entre un être et l’existence qu’il mène.

Albert Camus

On surestime ce que l’on n’est pas et on sous-estime ce que l’on est

Malcolm Forbe

L'homme doit toujours se contenter de ce qu'il a mais pas de ce qu'il est.

William George Jordan

Je ne m´attends pas à trouver un saint aujourd´hui. Si je pouvais seulement trouver un sage, je m´en contenterais.

Confucius

Le hasard ne favorise que les esprits préparés.

Pascal

Sois content dès qu’une petite chose progresse.

Marc Aurèle

Chacun de nous est sans limites ; chacun de nous est inévitable ; chacun de nous avec son droit sur la Terre.

Walt Whitman

Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé.

William Blake

Une petite impatience ruine un grand projet.

Confucius

Tu ne peux pas voyager sur un chemin sans être toi-même le chemin

Bouddha

La dynamique de la bêta-amyloïde est régulée par l’orexine et le cycle sommeil/éveil.

L’accumulation de bêta-amyloïde (Abeta) dans l’espace extracellulaire du cerveau est un signe essentiel de la maladie d’Alzheimer.

Les facteurs régulant ce processus ne sont que partiellement connus. L’agrégation de Abeta est un processus dépendent de la concentration qui est vraisemblablement influencé par les modifications des taux de Abeta dans le liquide interstitiel cérébral (ISF).

En utilisant une technique de micro-dialyse chez la souris, nous avons montré que la quantité de Abeta ISF est corrélée avec l’état de veille. La quantité de Abeta ISF augmentait également de manière significative au cours de carences prolongées de sommeil et au cours de perfusion d’orexine, mais elle diminuait lors de l’administration intraveineuse d’un antagoniste du récepteur à orexine.

La privation chronique de sommeil augmentait significativement la formation de plaque de Abeta chez les souris transgéniques pour le précurseur d’amyloïde, alors que l’antagoniste du récepteur à orexine diminuait ce phénomène. Ainsi, le cycle sommeil/éveil et l’orexine pourraient jouer un rôle dans la pathogénèse de la maladie d’Alzheimer.

Date de la dépêche : 19 avril 2010

Source : InformationHospitaliere.com

Mentions légales