le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Le bonheur dépend de nous seuls.

Aristote

Méditer, c’est s’abriter dans le présent.

Fabrice Midal

L’origine de toute joie en ce monde est la quête du bonheur d’autrui.
L’origine de toute souffrance en ce monde est la quête de son propre bonheur.

Shantideva

Je sais et je sens que faire du bien est le plus vrai bonheur que le cœur humain puisse goûter.

Jean-Jacques Rousseau

Si quelqu’un me guérit et me retire mon mal, j’entends aussi qu’il me hisse au niveau de conscience que j’aurais atteint si j’avais moi-même résolu ce que ce mal devait m’apprendre. Sinon, s’il me laisse dans le même état de conscience après m’avoir retiré mon mal, il me vole l’outil de croissance que peut être cette maladie.

Yvan Amar

Une petite impatience ruine un grand projet.

Confucius

A la fin de chaque vérité il faut ajouter que l’on se souvient de la vérité opposée.

Pascal

L’espérance est un risque à courir

Georges Bernanos

Que de maladies qui ne sont en réalité que des guérisons

Personne ne peut vous faire sentir inférieur sans votre propre consentement.

Eleonor Roosevelt

Détruire des tumeurs bénignes sans chirurgie ni anesthésie

Martine Perez note dans Le Figaro qu’« un appareil d’IRM couplé à des ultrasons est en train de révolutionner le traitement des fibromes utérins ». La journaliste indique que « le bilan de cette technologie a été présenté en marge du congrès de l’Association franco-israélienne d’imagerie médicale, qui vient de se tenir à Tel-Aviv ».

Martine Perez explique que cet « appareil israélien utilisant des ultrasons guidés par imagerie permet d’éliminer des tumeurs, en particulier des fibromes utérins, sans arrêt de travail et sans complications ». La technique « est en train d’être évaluée pour d’autres pathologies, comme les métastases osseuses, les cancers du sein, du foie… », ajoute la journaliste.
Martine Perez note qu’« en France pour l’instant, seul le centre hospitalier universitaire de Tours s’est doté d’un tel appareil, baptisé ExAblate ». « A ce jour, l’hôpital de Tours a traité 63 patientes atteintes de fibromes, sans complications, sans effet secondaire et avec succès. […] Certaines tumeurs très volumineuses ou mal placées ne peuvent toutefois bénéficier de cette avancée », observe la journaliste.
Martine Perez ajoute que « le seul problème est d’ordre administratif. Le traitement chirurgical du fibrome est remboursé par l’assurance-maladie, mais, pour l’heure, pas lorsqu’il est effectué par ExAblate ». La journaliste conclut néanmoins que « si la technique présente l’immense avantage d’être capable de cibler de manière très précise les ultrasons sur la tumeur, sans altérer les tissus environnants, il reste à démontrer que cette technique permet de détruire tout, absolument tout le tissu cancéreux ».

Date de la dépêche : 05 juin 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Figaro

Mentions légales