le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Pour aller de l’avant, il faut prendre du recul. Car prendre du recul, c’est prendre de l’élan.

Mc Solaar

De nos maladies, la plus sauvage est de mépriser notre être.

Montaigne

Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre

Marc Aurèle

"oui" et "non" sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d’examen

Talleyrand

Je ne m´attends pas à trouver un saint aujourd´hui. Si je pouvais seulement trouver un sage, je m´en contenterais.

Confucius

Ce dont vous avez besoin se présentera à vous si vous ne désirez pas ce dont vous n’avez pas besoin.

Nisargadatta Maharaj

Méditer, c’est s’abriter dans le présent.

Fabrice Midal

Je marche pour savoir où je vais.

Goethe

Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite, C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nelson Mandela

Etudier sans méditer est vain. Méditer sans étudier est périlleux.

Confucius

Détruire des tumeurs bénignes sans chirurgie ni anesthésie

Martine Perez note dans Le Figaro qu’« un appareil d’IRM couplé à des ultrasons est en train de révolutionner le traitement des fibromes utérins ». La journaliste indique que « le bilan de cette technologie a été présenté en marge du congrès de l’Association franco-israélienne d’imagerie médicale, qui vient de se tenir à Tel-Aviv ».

Martine Perez explique que cet « appareil israélien utilisant des ultrasons guidés par imagerie permet d’éliminer des tumeurs, en particulier des fibromes utérins, sans arrêt de travail et sans complications ». La technique « est en train d’être évaluée pour d’autres pathologies, comme les métastases osseuses, les cancers du sein, du foie… », ajoute la journaliste.
Martine Perez note qu’« en France pour l’instant, seul le centre hospitalier universitaire de Tours s’est doté d’un tel appareil, baptisé ExAblate ». « A ce jour, l’hôpital de Tours a traité 63 patientes atteintes de fibromes, sans complications, sans effet secondaire et avec succès. […] Certaines tumeurs très volumineuses ou mal placées ne peuvent toutefois bénéficier de cette avancée », observe la journaliste.
Martine Perez ajoute que « le seul problème est d’ordre administratif. Le traitement chirurgical du fibrome est remboursé par l’assurance-maladie, mais, pour l’heure, pas lorsqu’il est effectué par ExAblate ». La journaliste conclut néanmoins que « si la technique présente l’immense avantage d’être capable de cibler de manière très précise les ultrasons sur la tumeur, sans altérer les tissus environnants, il reste à démontrer que cette technique permet de détruire tout, absolument tout le tissu cancéreux ».

Date de la dépêche : 05 juin 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Figaro

Mentions légales