le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

La maladie est l’effort que fait la nature pour guérir l’homme.

C.G.Jung

Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même

Confucius

Je pensais regarder le monde, et c’est le monde qui me regarde.

Saint François d’Assise

Si tu cherches la vérité au dehors de toi, elle s'éloignera de plus en plus.

Tung-Shan

Si mon esprit est loin, ce lieu l'est aussi.

Tao Yuanming

J'aime mieux forger mon âme que la meubler.

Montaigne

Il arrive que les grandes décisions ne se prennent pas, mais se forment d’elles-mêmes.

Henri Bosco

La violence est ce qui ne parle pas.

Gilles Deleuze

Qui craint de souffrir, souffre déjà de ce qu'il craint.

Montaigne

Choisir son temps, c'est l'épargner.

Francis Bacon

Téléphone portable : «peut-être cancérogène», selon l’OMS

Le Figaro indique en effet que « le Centre international de recherche sur le cancer de l'OMS a estimé hier que l'usage des téléphones portables devait être considéré comme «peut-être cancérogène pour l'homme» ». Le journal note que cette annonce « pourrait susciter beaucoup de réactions. En réalité, ce classement révèle l'incertitude des experts face à un risque potentiel. Outre les téléphones portables, la décision concerne également les autres téléphones sans fil ».

Jonathan Samet, président du groupe de travail qui a réuni une trentaine d'experts de 14 pays, déclare que « les preuves qui continuent à s'accumuler sont assez fortes pour justifier une classification au niveau 2B (un des cinq niveaux de la classification qui définit des produits «peut-être cancérogènes» pour l'homme, NDLR). Le groupe de travail a fondé cette classification (…) sur des études épidémiologiques montrant un risque accru de gliome ».
« Ce classement signifie, selon lui, qu'«il peut y avoir un risque et que donc nous devons surveiller de près le lien entre les téléphones portables et le risque de cancer» », 
continue Le Figaro.
Le quotidien précise que « l'éventuelle association entre les téléphones sans fil et les cancers porte essentiellement sur les gliomes et des neurinomes de l'acoustique, tumeurs du nerf auditif. Le risque potentiel concernait plutôt des gros usagers (30 minutes par jour pendant plus de 10 ans) ».
Le Figaro ajoute que « les experts estiment que des études complémentaires à long terme sont nécessaires pour affiner cette classification. En attendant, ils demandent à ce que des mesures pragmatiques, comme la promotion de kits mains libres, soient prises pour réduire l'exposition individuelle ».
Le Parisien note aussi que « l’OMS alerte sur le risque des portables », retenant : « Ce que l’on craignait depuis des années tend à se confirmer ».
Le journal observe que « les associations qui luttent pour une réduction des émissions des radiofréquences de téléphonie crient déjà victoire », tandis que « le lobby des opérateurs de téléphonie mobile, réunis au sein de la Fédération française des télécoms, a publié un communiqué pour tenter de nuancer l’annonce de l’OMS ». 
La FFT relève ainsi que la classification au niveau 2B « concerne 266 autres agents, dont le café, les cornichons et autres légumes au vinaigre ».

Date de la dépêche : 19 juin 2011

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Figaro, Le Parisien, Libération

Mentions légales