le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Peu importe si le début paraît petit

Henri David Thoreau

La seule chose promise d'avance à l'échec est celle que l'on ne tente pas.

Paul Emile Victor

Chacun de nous est sans limites ; chacun de nous est inévitable ; chacun de nous avec son droit sur la Terre.

Walt Whitman

Pour expliquer un brin de paille, il faut démonter tout l’univers

Remy de Gourmont

La perfection est atteinte non pas quand il n'y a plus rien à ajouter mais lorsqu'il n'y a plus rien à retrancher.

Saint-Exupéry

C'est une folie que de vouloir guérir le corps sans vouloir guérir l'esprit.

Platon

La pauvreté, c'est le maximum d'effort pour le minimum de résultat. La richesse, c'est le minimum d'effort pour le maximum de résultat

Pascal

Le sage n’a aucune autre consistance que celle qui est dévolue au potier.

François Roustang

La santé dépend plus des précautions que des médecins.

Bossuet

Les gens ont toujours peur de la nouveauté. Pour faire du neuf, il faut se donner le droit à l'erreur.

Björk

Des chercheurs percent le secret du choc anaphylactique

C’est ce qu’annonce La Croix, qui rend compte sur quelques lignes des travaux de Pierre Bruhns et de son équipe de l’Inserm-Institut Pasteur Paris, avec des chercheurs de l’université de Tokyo (Japon).

Le journal note qu’« on pensait que l’anaphylaxie était due à la mobilisation de certains anticorps (immunoglobines E) et certains globules blancs (mastocytes et basophiles) capables de libérer en quelques minutes de puissants médiateurs de l’inflammation des tissus, l’histamine et le PAF ».
« L’équipe menée par Pierre Bruhns vient de découvrir qu’elle est due à d’autres anticorps et d’autres globules blancs. Ils envisagent un essai clinique pour 2014 avec l’hôpital Bichat. S’ils ont assez d’argent »,
observe La Croix.
Le chercheur remarque en effet qu’en matière de recherche clinique, « l’immunologie est un peu le parent pauvre par rapport au cancer ou aux maladies infectieuses ».

Date de la dépêche : 10 juin 2011

Auteur : Laurent Frichet

Source : La Croix, Libération, Le Parisien

Mentions légales