le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Pour cacher un mensonge, il faut mentir mille fois.

Proverbe indien

Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre

Marc Aurèle

Ce dont vous avez besoin se présentera à vous si vous ne désirez pas ce dont vous n’avez pas besoin.

Nisargadatta Maharaj

Vivre simplement pour que simplement d'autres puissent vivre

Gandhi

La folie est de se comporter toujours de la même manière et de s’attendre à des résultats différents.

Albert Einstein

C'est une folie que de vouloir guérir le corps sans vouloir guérir l'esprit.

Platon

Le premier ennemi à combattre est à l'intérieur de soi. Souvent, c'est le seul.

Christine Orban

L'ignorant n'est pas celui qui manque d'érudition mais celui qui se ne connaît pas lui-même.

Krishnamurti

Si la moitié de nos souhaits étaient exaucés, nos soucis seraient doublés.

Benjamin Franklin

La santé c'est être capable de tomber malade et de s'en relever

Georges Canguilhem

Une étude souligne l’étonnante résistance mentale des Irakiens

La Croix consacre un article à une étude de l’OMS, « la première enquête sur la santé mentale en Irak ». Le journal note ainsi que « les Irakiens, en particulier les adultes, auraient «sur le plan de la santé mentale, une forte résistance aux effets du stress et de la violence» ».
Le quotidien explique que « les enquêteurs ont étudié un échantillon aléatoire de 4.332 adultes. […] Ils ont déterminé la prévalence des troubles mentaux, du stress post-traumatique sur des périodes de 30 jours, de 12 mois et pour la vie entière, avant d’interroger les personnes retenues ».
La Croix indique que « 16,5% des Irakiens ont été victimes de troubles de santé mentale. Un chiffre peu élevé, en regard des multiples situations qu’a vécues la population ».
La représentante de l’OMS en Irak, le Dr Naeema Al Gasseer, remarque que « les Irakiens ont dû mettre au point des stratégies spécifiques de survie au cours des dernières décennies ».
Le journal observe toutefois que « les femmes sont beaucoup plus affectées […] que les hommes, qui «résistent» pour certains par la toxicomanie », ajoutant qu’« à peine 2,2% des personnes touchées par des troubles mentaux reçoivent un traitement médical ».
La Croix relève en outre qu’« il faudra attendre d’autres études pour comprendre ces stratégies » de survie.

Date de la dépêche : 18 mars 2009

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : www.sf-neuro.org/La Croix

Mentions légales