le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Oser, c’est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c’est se perdre soi-même.

Kierkegaard

William Shakespeare

Chacun de nous est sans limites ; chacun de nous est inévitable ; chacun de nous avec son droit sur la Terre.

Walt Whitman

La santé dépend plus des précautions que des médecins.

Bossuet

La seule chose promise d'avance à l'échec est celle que l'on ne tente pas.

Paul Emile Victor

Une mauvaise herbe est une plante dont on n'a pas encore trouvé les vertus.

Emerson

Celui qui est charnel l'est jusque dans les choses de l'esprit ; celui qui est spirituel l'est jusque dans les choses de la chair.

Saint Augustin

L'essentiel n'est pas de faire nombre, mais d'être signe.

Jean Paul II

La vie de chacun de nous n’est pas une tentative d’aimer, elle est l’unique essai.

Pascal Quignard

Le monde est un spectacle à regarder et non un problème à résoudre.

Jules de Gaultier de Laguionie

Pour vivre vieux, faites du bénévolat

Les séniors qui s’engagent dans une activité bénévole vivent plus longtemps que les autres selon une nouvelle étude américaine.

Si vous comptez faire de vieux os, mettez-vous au bénévolat après la retraite. Des chercheurs américains viennent en effet de montrer que les séniors qui s’engagent dans une activité bénévole vivent en moyenne plus longtemps que leurs congénères.
Le docteur Sei Lee et ses collègues de l’Université de Californie ont suivi plus de 6300 retraités âgés en moyenne de 78 ans auxquels ils ont demandé s’ils s’investissaient dans des actions bénévoles.
Les chercheurs ont surveillé la mortalité des volontaires depuis le début de l’étude, en 2002. Au cours de cette période, 26 % des séniors ne pratiquant pas le bénévolat sont décédés. Dans le même temps seuls 12 % des retraités qui consacraient du temps à cette activité sont décédés.
Pour les chercheurs cette différence n’est pas anodine : le fait de s’investir dans une activité bénévole est clairement associé à une baisse de la mortalité. Comment l’expliquer ? « Probablement parce que le volontariat permet aux retraités de rester physiquement et intellectuellement actifs et de maintenir leur réseau social. », soulignent les auteurs. Ces trois facteurs sont en effet fréquemment associés à une augmentation de l’espérance de vie.

Date de la dépêche : 11 mai 2009

Auteur : American Geriatrics Society annual meeting

Source : LaNutrition.fr

Mentions légales