le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

"oui" et "non" sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d’examen

Talleyrand

Nous nous rendons pitoyables ou nous nous rendons forts. La quantité de travail à fournir est la même.

Carlos Castaneda

A l'hôtel de la décision, les gens dorment bien.

Proverbe persan

On n'a pas encore découvert que la nature est plus en profondeur qu'en surface.

Cézanne

De nos maladies, la plus sauvage est de mépriser notre être.

Montaigne

Il n’est pas une seule chose qui échappe au moment présent.

Dogen

Le chute n'est pas un échec, l'échec est de rester là où on est tombé.

Socrate

Il se pourrait qu’aucune pensée, si fugitive, si inavouée soit-elle, ne passe dans le monde sans laisser de trace.

Cesare Pavese

Qu’est-ce que le bonheur, sinon le simple accord entre un être et l’existence qu’il mène.

Albert Camus

Ne dis pas peu de choses en beaucoup de mots, mais dis beaucoup de choses en peu de mots.

Pythagore

Plus l’insomnie s’installe, moins il est facile de s’en débarrasser

C’est ce que note La Recherche, qui aborde brièvement une étude menée auprès de 388 adultes âgés en moyenne de 44,8 ans.

Le magazine indique que parmi ces sujets, « 119 étaient atteints d’un véritable syndrome : insomnie 3 nuits par semaine depuis au moins un mois. […] Les 269 autres étaient victimes d’insomnies passagères ».
Le mensuel explique qu’« au bout de 3 ans, dans le premier groupe, 46% des patients sont restés atteints du syndrome lourd, 37% devenus des insomniaques légers, et 17% de bons dormeurs ».
La Recherche précise que « chez les insomniaques légers, 48,7% le sont restés, 12,9% sont tombés dans le syndrome lourd, et 38,4% sont devenus de bons dormeurs ».

Date de la dépêche : 27 mai 2009

Auteur : Laurent Frichet TSAVO

Source : www.sf-neuro.org/La Recherche

Mentions légales