le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Tu ne peux pas voyager sur un chemin sans être toi-même le chemin

Bouddha

Si la moitié de nos souhaits étaient exaucés, nos soucis seraient doublés.

Benjamin Franklin

Accepter, ce n’est pas la même chose que s’adapter tant bien que mal. Il n’est aucune histoire si terrible, aucun accident du sort… dont la nature humaine, par patience ne puisse venir à bout.

Euripide

A l'hôtel de la décision, les gens dorment bien.

Proverbe persan

Soit on apprend à échouer, soit on échoue à apprendre.

Tal Ben Shahar

L’espérance est un risque à courir

Georges Bernanos

Le plaisir peut s’appuyer sur l’illusion, mais le bonheur repose sur la réalité.

Chamfort

Il faut rajouter de la vie aux années et non des années à la vie.

Proverbe chinois

Nous sommes dans l’inconcevable, mais avec des repères éblouissants.

René Char

La Nature, pour être commandée, doit être obéie.

Francis Bacon

L’hypnose, ça marche !

Le Parisien constate en effet : « Pour maigrir, pour arrêter de fumer, pour supporter la roulette chez le dentiste… Jamais l’hypnose n’a été autant à la mode dans les cabinets médicaux comme dans les rayons des librairies. […] Validée par les scientifiques, elle a prouvé son efficacité ».

Le Dr Jean-Marc Benhaiem, de l’Association française pour l’étude de l’hypnose médicale, remarque ainsi que « l’hypnose médicale est une technique validée scientifiquement lorsqu’elle est pratiquée par des médecins qui ont été formés à l’université. […] Seuls les médecins, psychologues et sages-femmes ont accès » au diplôme universitaire d’hypnose médicale.
Le journal relève notamment que « c’est contre la douleur que l’hypnose a démontré le plus d’efficacité ».
Le Parisien se penche néanmoins sur la sortie d’un « "Kit hypnose", avec livre et CD pour s’exercer chez soi, élaboré par [un] ancien participant à une émission de téléréalité. De quoi se demander si l’hypnose n’est qu’un gadget au seul pouvoir marketing ».

Date de la dépêche : 18 juin 2012

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Parisien

Mentions légales