le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Celui qui a franchi le seuil de la porte a déjà parcouru une bonne partie du chemin.

Proverbe hollandais

Le mental vit dans un cercle vicieux. Il crée lui-même les problèmes et essaie ensuite de les résoudre.

Swami Prajnanpad

Le bonheur dépend de nous seuls.

Aristote

Attendre d'en savoir assez pour agir en toute lumière, c'est se condamner à l'inaction.

Jean Rostand

L'homme doit toujours se contenter de ce qu'il a mais pas de ce qu'il est.

William George Jordan

Il faut se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille

Napoléon Bonaparte

Je sais et je sens que faire du bien est le plus vrai bonheur que le cœur humain puisse goûter.

Jean-Jacques Rousseau

Il faut un obstacle nouveau pour un savoir nouveau.

Henri Michaux

Le hasard ne favorise que les esprits préparés.

Pascal

L'essentiel n'est pas de faire nombre, mais d'être signe.

Jean Paul II

La méditation pour prévenir le burnout?

Méditer serait un bon moyen de prévenir l’épuisement professionel (burnout), selon un essai préliminaire réalisé auprès de médecins et dont les résultats sont publiés dans le Journal de l’association médicale américaine (JAMA).

 

Des chercheurs américains ont testé une technique de méditation qui pourrait aider à prévenir l’épuisement professionnel qui toucherait environ 60 % des médecins de première ligne. Dans le cadre d’un programme de formation continue, 70 médecins ont suivi, durant 1 an, des séances de méditation de pleine conscience. Ils ont aussi participé à des échanges entre collègues portant sur leurs expériences cliniques.

Selon les résultats, le programme de méditation a eu pour effet de réduire les symptômes associés à l’épuisement professionnel. Entre le début et la fin du programme, l’épuisement émotionnel des participants avait diminué de 25,4 %, tandis que leur sentiment d’accomplissement professionnel avait augmenté de 6 %.

La pleine conscience

Cette technique de méditation est inspirée du bouddhisme zen. Elle repose sur la conscience du moment présent et sur une attitude d’acceptation dénuée de jugement.

Les auteurs de l’étude rapportent notamment une réduction de 51,5 % des perturbations de l’humeur et une amélioration de 8,2 % de la stabilité émotionnelle. Par ailleurs, la capacité d’empathie des médecins envers leurs patients a augmenté d’environ 4 %.

L’épuisement professionnel chez les médecins entraîne une diminution de la qualité des soins aux patients - davantage d’erreurs médicales et moins d’empathie – et des problèmes dans leur vie personnelle, soulignent les chercheurs.

Date de la dépêche : 06 octobre 2009

Auteur : Pierre Lefrançois

Source : PasseportSanté.net

Mentions légales