le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

William Shakespeare

Chacun de nous est sans limites ; chacun de nous est inévitable ; chacun de nous avec son droit sur la Terre.

Walt Whitman

Le réel montre plus de relationnel que de rationnel.

Michel Serres

Il faut un obstacle nouveau pour un savoir nouveau.

Henri Michaux

La seule chose promise d'avance à l'échec est celle que l'on ne tente pas.

Paul Emile Victor

Il existe un curieux paradoxe : quand je m'accepte tel que je suis, alors je peux changer.

Carl Rogers

Il faut perdre la moitié de son temps pour pouvoir employer l’autre.

Locke

Accepter, ce n’est pas la même chose que s’adapter tant bien que mal.

Swami Prajnanpad

Changer le passé, les dieux eux-mêmes y sont impuissants.

Henri Heine

Il faut toujours viser la lune car, même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles.

Oscar Wilde

Des "psys" pour salariés stressés

Le Monde remarque que « la mise en place de "tickets psy" visant à soulager le mal-être ou la souffrance des salariés au travail fait polémique ». « Fausse bonne idée ? », se demande le journal.
Le Monde explique que « la souffrance psychique au travail peut se manifester sous différentes formes : stress, syndrome anxio-dépressif, ulcères, problèmes de sommeil, troubles psychosomatiques comme le mal de dos ».
« Elle peut conduire à l'alcoolisme, voire au suicide. Elle peut être générée par l'entreprise ou provenir de problèmes personnels amplifiés par les contraintes professionnelles », poursuit le journal.
Le quotidien rappelle que « face à cette souffrance, les employeurs ont des obligations », et s’interroge : « Mesure individuelle, le ticket psy risque-t-il de dédouaner l'entreprise de ses responsabilités à bon compte ? ».
Le Monde note que « c'est ce que craignent plusieurs organisations professionnelles ».
Le quotidien se penche sur une société de conseil spécialisée « dans le développement des conditions de qualité de vie au travail » qui « propose aux entreprises le service de thérapeutes », et qui pour sa part « assure que les sociétés qui demandent des tickets psy ont engagé en général un travail de prévention en amont ».
Le journal observe en outre que « le Conseil national de l'Ordre des médecins estime, quant à lui, que ce dispositif, contraire "au libre choix des praticiens" par les patients, n'est pas exempt de dérives ».
Piernick Cressard, neuropsychiatre et conseiller national de l'Ordre, remarque ainsi : « Si on détecte quelqu'un qui a des difficultés, va-t-on exercer des pressions pour qu'il consulte ? Le médecin du travail n'a pas besoin de ce dispositif pour remplir ses missions ».
Jean-Denis Fauxpoint, psychologue, déclare quant à lui : « C'est un outil intéressant en plus des actions de prévention. Et si je percevais un problème lié à l'entreprise elle-même, je n'hésiterais pas à alerter le médecin du travail ».

Date de la dépêche : 20 février 2009

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : Le Monde

Mentions légales