le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Vivre simplement pour que simplement d'autres puissent vivre

Gandhi

Personne ne peut vous révéler plus que ce qui repose déjà dans l'aube de vos connaissances.

Khalil Gibran

Tout le problème de ce monde c’est que les idiots et les fanatiques sont toujours sûrs d’eux tandis que les sages sont pleins de doutes.

Bertrand Russell

Que de maladies qui ne sont en réalité que des guérisons

Ce qui ne se trouve pas en nous ne nous contrarie pas.

Hermann Hesse

Tu connais l’utilité mais connais-tu l’utilité de l’inutile ?

Lao Tseu

Il arrive que les grandes décisions ne se prennent pas, mais se forment d’elles-mêmes.

Henri Bosco

De la simplicité, de la simplicité, de la simplicité ! Oui, que vos affaires soient comme deux ou trois, et non cent ou mille.

Henry David Thoreau

La maladie est l’effort que fait la nature pour guérir l’homme.

C.G.Jung

Si je veux enrichir mon esprit, je ne cherche pas les honneurs mais la liberté.

Rembrandt

L'exercice physique, une arme absolue pour ne pas regrossir

Le Figaro indique comment « ne pas regrossir après un régime ».
Le journal explique que « des scientifiques américains soutiennent, dans un article publié dans la revue de la Société américaine de physiologie, que la solution au problème réside dans la pratique d’exercices physiques quotidiens ».

Le Figaro note que « les auteurs se sont intéressés à des rats génétiquement programmés pour être gros. Ils les ont d’abord engraissés pendant 16 semaines, […] les ont ensuite soumis à un régime drastique, pauvre en graisses et hypocalorique, leur faisant perdre 14% de leur poids ».
Le journal ajoute que « 16 semaines plus tard, les rongeurs ont à nouveau pu se gaver autant qu’ils le souhaitaient, mais la moitié d’entre eux bénéficiaient en plus d’une «trépigneuse» leur permettant de faire de l’exercice tandis que els autres rats restaient sédentaires ».
Le Figaro retient que « les rats soumis à l’exercice physique n’ont repris que peu de poids par rapport à ceux qui n’en faisaient pas. […] Ils ont accumulé moins de cellules graisseuses et moins de graisses dans le ventre, réduit leur apport alimentaire et amélioré leurs aptitudes à équilibrer leur consommation ».
Le quotidien explique que « selon les chercheurs, l’exercice physique incite l’organisme à utiliser d’abord les graisses pour satisfaire ses besoins énergétiques. Ce qui permet d’économiser les sucres alimentaires, mobilisés plus tard dans la journée. Du coup, l’appétit serait réduit ainsi que la quantité de graisse stockée ».

Date de la dépêche : 24 septembre 2009

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : Le Figaro

Mentions légales