le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Le plaisir se ramasse La joie se cueille Et le bonheur se cultive

Bouddha

Ecouter, c’est être attentif à quelqu’un qui souffre, ce n’est pas lui donner une solution ou une explication à sa souffrance, c’est lui permettre de la dire et de trouver lui-même son propre chemin pour s’en libérer.

Il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre.

Albert Einstein

Tu ne changeras jamais les choses en combattant ce qui existe déjà. Pour changer les choses, construis un nouveau modèle qui rendra l’ancien obsolète.

Buckminster Fuller

Tout le monde veut vivre plus longtemps, mais personne ne veut devenir vieux.

Jonathan Swift

La maladie, sa racine hébraïque « malaha » le révèle, consiste à tourner en rond.

Christiane Singer

Quand ton esprit n’est pas encombré de choses inutiles, c’est la meilleure saison de la vie.

Wu-men

Le sage ne s’afflige jamais des maux présents, mais emploie le présent pour en prévenir d’autres.

W. Shakespeare, Richard II

A la fin de chaque vérité il faut ajouter que l’on se souvient de la vérité opposée.

Pascal

Qu’est-ce que le bonheur, sinon le simple accord entre un être et l’existence qu’il mène.

Albert Camus

Activité physique: il n'est jamais trop tard pour commencer

Les hommes qui font de l’exercice après 50 ans pourraient prolonger leur espérance de vie, même s’ils commencent tardivement. L’effet de l’activité physique sur l’espérance de vie serait similaire à celui de cesser de fumer. C’est ce que révèle une étude1 suédoise menée sur 2 205 hommes pendant 35 ans. Les chercheurs ont constaté que les hommes très actifs à 50 ans vivaient de deux à trois ans de plus que les hommes sédentaires, et un an de plus que ceux qui étaient moyennement actifs.

Mais il n’est jamais trop tard pour bien faire. Selon les résultats, les hommes qui ont commencé à pratiquer une activité physique entre 50 ans et 60 ans avaient, au bout de dix ans, la même espérance de vie que les hommes qui faisaient régulièrement de l’exercice avant la cinquantaine.
C’est une amélioration de l’espérance de vie d’environ 40 % qui se compare à celle de fumeurs qui abandonneraient le tabac pendant plus de dix après la cinquantaine.
Les participants ont rempli un questionnaire concernant leurs activités physiques de 1970 à 1973, lorsqu’ils avaient 50 ans. Ils ont ensuite été examinés à 60 ans, 70 ans, 77 ans et 82 ans. Ils ont été classés selon trois niveaux d’activité : faible pour les sédentaires, moyen pour ceux qui pratiquaient la marche ou la bicyclette et élevé pour ceux qui effectuaient plus de trois heures d’exercice ou de jardinage par semaine.
La cinquantaine est une période charnière pour la santé des hommes et l’activité physique devrait être fortement encouragée à cet âge, estiment les chercheurs. D’autres recherches doivent déterminer si un programme d’exercice passé la cinquantaine serait aussi bénéfique pour les femmes.


De bons exercices


Un rapport de la réputée Clinique Mayo soutient qu’à tout âge, un programme d’exercice bien encadré peut être bénéfique pour la santé. Le document recommande la combinaison de trois types d’activités pour prévenir ou diminuer les symptômes reliés à l’âge :
Des exercices aérobiques : tous les mouvements, tels que la marche ou la bicyclette qui augmentent le rythme cardiaque et la respiration. De 30 à 60 minutes, trois fois par semaine, suffisent pour commencer.
Des exercices de renforcement : tels que lever des poids ou faire des pompes (push-up), pour maintenir la force et la masse musculaire. De deux à trois séances de 20 minutes par semaine sont suffisantes pour sentir une amélioration.
Des exercices d’étirement : pour augmenter la flexibilité et améliorer la posture. À faire après chaque séance d’activité physique ou trois fois par semaine si vous ne faites pas d’exercice régulièrement.

Date de la dépêche : 23 mars 2009

Auteur : Emmanuelle Bergeron

Source : PasseportSanté.net

Mentions légales