le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Romain Rolland

L'oeuvre d'art éveille continuellement en nous une soif et une source.

Paul Valéry

La vie de chacun de nous n’est pas une tentative d’aimer, elle est l’unique essai.

Pascal Quignard

La violence est ce qui ne parle pas.

Gilles Deleuze

Il n’est pas une seule chose qui échappe au moment présent.

Dogen

Tout le monde veut vivre plus longtemps, mais personne ne veut devenir vieux.

Jonathan Swift

Changer le passé, les dieux eux-mêmes y sont impuissants.

Henri Heine

L’esprit cache, se voile des choses ; mais le corps sait, peut-être.

Henry Bauchau

Pour aller de l’avant, il faut prendre du recul. Car prendre du recul, c’est prendre de l’élan.

Mc Solaar

Si je veux enrichir mon esprit, je ne cherche pas les honneurs mais la liberté.

Rembrandt

Manger moins vite pour moins grossir

Le Figaro fait savoir que « manger moins vite permet de combattre efficacement l’obésité ». « C’est ce que montre le mandomètre, un appareil étonnant mis au point par l’équipe du Pr Per Södersten, de l’Institut Karolinska de Stockholm (Suède) », indique le journal.

Le quotidien relate ainsi les résultats obtenus par des chercheurs de l’hôpital pour enfants de Bristol (Royaume-Uni), parus sur le site du British Medical Journal, grâce à cette « petite balance ronde glissée sous l’assiette et reliée à un ordinateur [qui] agit comme une sorte de «mouchard» en mesurant en temps réel la vitesse à laquelle on mange ».
Le Figaro explique que l’équipe du Pr Julian Hamilton-Shield « a étudié l’impact de l’utilisation du mandomètre sur 106 jeunes de 9 à 17 ans en surpoids ».
Le journal précise que « tous étaient encouragés à faire du sport pendant au moins une heure par jour et à suivre un régime équilibré ».
Le quotidien note que « les adolescents participant à l’étude avaient pour habitude de manger trop vite. Mais au bout d’un an, [les chercheurs] ont constaté que les utilisateurs du mandomètre ingurgitaient des portions de nourriture moins importantes à une vitesse réduite de 11% ».
« Surtout, leur indice de masse corporelle […] a baissé en moyenne de 2,1 points »,
poursuit Le Figaro, relevant que « cette amélioration substantielle s’est maintenue pendant 6 mois après l’arrêt de l’utilisation de l’appareil ».
Le journal ajoute que leur « taux de «bon» cholestérol sanguin était significativement plus élevé ».
Les auteurs de l’étude écrivent qu’« en se focalisant sur la vitesse d’absorption et le volume du repas et en renforçant la sensation de satiété, le mandomètre complète utilement les rares méthode de lutte contre l’obésité des adolescents ».
De son côté, Le Parisien constate sur une page que « de plus en plus de grandes entreprises proposent aujourd’hui à leurs salariés des consultations diététiques gratuites, […] convaincues que le travail, c’est aussi la santé ».

Date de la dépêche : 18 janvier 2010

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Figaro, Le Parisien

Mentions légales