le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Personne ne peut vous révéler plus que ce qui repose déjà dans l'aube de vos connaissances.

Khalil Gibran

La tradition c’est le choix des expériences les meilleures.

Aristote

L'essentiel n'est pas de faire nombre, mais d'être signe.

Jean Paul II

Il y a beaucoup de gens dont la facilité de parler ne vient que de l'impuissance de se taire.

Edmond Rostand

Tout le problème de ce monde c’est que les idiots et les fanatiques sont toujours sûrs d’eux tandis que les sages sont pleins de doutes.

Bertrand Russell

La violence est ce qui ne parle pas.

Gilles Deleuze

Que fait-on quand un problème est insoluble ? On change le problème.

Jean Monnet

Ecouter, c’est être attentif à quelqu’un qui souffre, ce n’est pas lui donner une solution ou une explication à sa souffrance, c’est lui permettre de la dire et de trouver lui-même son propre chemin pour s’en libérer.

On crée pour se compléter.

Henri Delacroix

Sois calme et comprends, car tu te troubles et dans ta demeure intérieure tu atténues la lumière.

Saint Augustin

Manger moins de viande est bon pour le climat et pour la santé

LONDRES - Réduire d'un tiers la production et la consommation de viande contribuerait à la fois à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre et à la santé des consommateurs, selon les conclusions de chercheurs britanniques et australiens.

Améliorer l'efficacité du secteur agricole, limiter sa dépendance envers les énergies fossiles et multiplier les puits de carbone ne permettra pas d'atteindre les objectifs de réduction des émissions, assurent les scientifiques.

En revanche, combiner ces mesures à une réduction d'un tiers de la production et de la consommation de viande apportera "des bénéfices importants en terme de santé publique" et de réduction des émissions, assurent-t-ils.

En Grande-Bretagne, une réduction de 30% de la consommation d'acides gras saturés d'origine animale réduirait de 17% les décès prématurés dus aux maladies cardiovasculaires, ce qui épargnerait 18.000 personnes par an, selon les chercheurs.

Rien qu'à Sao Paulo, au Brésil, un millier de décès pourraient ainsi être évités chaque année.

Selon l'Agence des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO), la production de viande représente 18% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. L'augmentation de la consommation dans les pays émergents pourrait en outre se traduire par une hausse de 85% des cheptels d'ici 2030, avec 2000 pour année de référence.

Une initiative mondiale est nécessaire pour renforcer les bienfaits d'une réduction de la production et de la consommation de viande, soulignent les auteurs de l'enquête, ajoutant que les gains environnementaux "pourraient être limités aux pays qui ont déjà des niveaux élevés de production".

Leurs recherches ont été publiées par la revue médicale The Lancet dans le cadre d'une série d'articles sur les changements climatiques, réalisée à l'occasion du sommet de Copenhague sur le climat, qui se tiendra du 7 au 18 décembre.

Date de la dépêche : 25 novembre 2009

Auteur : Reuters

Source : L'Express.fr

Mentions légales