le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Le mental vit dans un cercle vicieux. Il crée lui-même les problèmes et essaie ensuite de les résoudre.

Swami Prajnanpad

Je marche pour savoir où je vais.

Goethe

Pour aller de l’avant, il faut prendre du recul. Car prendre du recul, c’est prendre de l’élan.

Mc Solaar

L’amitié double les joies et réduit de moitié les peines.

Francis Bacon

Je ne m´attends pas à trouver un saint aujourd´hui. Si je pouvais seulement trouver un sage, je m´en contenterais.

Confucius

Tout le problème de ce monde c’est que les idiots et les fanatiques sont toujours sûrs d’eux tandis que les sages sont pleins de doutes.

Bertrand Russell

Quand tu rencontres un obstacle, fais-en ta cible.

Paul Smith

Il est peu et de réussites faciles, et d'échecs définitifs.

Marcel Proust

"oui" et "non" sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d’examen

Talleyrand

Je pensais regarder le monde, et c’est le monde qui me regarde.

Saint François d’Assise

L'idéal : manger 3 à 5 noix par jour

Josette Alary est l'ancienne directrice du laboratoire de chimie analytique de la faculté de pharmacie de l'université de Grenoble.

Comment avez-vous été amenée à travailler sur la noix ?

J’avais travaillé sur la composition nutritionnelle des noix et nous avons eu l’opportunité de faire une étude épidémiologique grâce à des données provenant de 800 adhérents hommes et femmes de la Mutuelle Sociale Agricole de l’Isère. Ces données concernaient leur état de santé, leur alimentation et comprenaient des résultats d’analyses sanguines.

Qu’est-ce que cette enquête nutritionnelle vous a permis de mettre en évidence ?

Qu’environ la moitié des personnes interrogées étaient des consommateurs réguliers de noix. Ceux qui en mangeaient le plus présentaient un risque plus faible de maladies cardiovasculaires. Leur taux de « bon » cholestérol HDL était plus élevé que chez les autres et leurs taux de cholestérol total et de « mauvais » cholestérol LDL étaient plus faibles. En revanche, nous n’avons pas observé d’effet sur les triglycérides alors que nos études sur les rats et les lapins montraient une diminution de ces taux.

Comment expliquez-vous ces différences entre hommes et animaux ?

Les personnes qui ont répondu au questionnaire avaient une alimentation complexe, beaucoup de paramètres intervenaient. Ce qui n’était pas le cas des animaux dont on contrôlait totalement les apports en aliments et en noix. Chez les animaux, la consommation de noix avait également pour effet de diminuer l’agrégation plaquettaire et donc de diminuer les risques de thrombose et d’embolie.

A quels constituants des noix ces effets sont-ils dus ?

Essentiellement aux acides gras polyinsaturés des familles oméga-3 et oméga-6. D’ailleurs, nos résultats ont été confirmés par la suite par des études américaines.

L’idéal serait de manger 3 à 5 noix par jour pour constater des effets.

Existe t-il des variations de composition entre les différentes variétés de noix ?

Nous avons comparé la composition nutritionnelle de deux variétés française et américaine de noix : la Franquette et l’Hartley. Résultat : il n’existe que de très petites différences de teneur en acides gras, en polyphénols, en minéraux, en vitamines et en fibres entre ces deux variétés. Ces différences ne sont en tout cas pas plus importantes que les fluctuations associées à tout produit naturel.

Date de la dépêche : 18 octobre 2008

Source : www.lanutrition.fr

Mentions légales