le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Il faut perdre la moitié de son temps pour pouvoir employer l’autre.

Locke

Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite, C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nelson Mandela

L'homme est né libre, de ses penchants il se construit une prison, sans s'en rendre compte, il en devient prisonnier.

Khalil Gibran

La violence est ce qui ne parle pas.

Gilles Deleuze

Chacun de nous est sans limites ; chacun de nous est inévitable ; chacun de nous avec son droit sur la Terre.

Walt Whitman

L’origine de toute joie en ce monde est la quête du bonheur d’autrui.
L’origine de toute souffrance en ce monde est la quête de son propre bonheur.

Shantideva

Chacun de nous est sans limites ; chacun de nous est inévitable ; chacun de nous avec son droit sur la Terre.

Walt Whitman

Je marche pour savoir où je vais

Goethe

Nous nous rendons pitoyables ou nous nous rendons forts. La quantité de travail à fournir est la même.

Carlos Castaneda

L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir mais à le permettre.

Antoine de Saint Exupéry - Extrait de ses Mémoires du large

Le "French paradox" expliqué

La Croix fait savoir que « des chercheurs en neurologie neurovasculaire de l’Inserm et de l’université d’Angers ont élucidé les mécanismes d’action du «French paradox» ».

Le journal rappelle en effet que « le fait de boire, modérément, du vin rouge réduit le risque de maladies cardiovasculaires ».
Le quotidien explique que « les polyphénols présents dans le vin ont un effet vasodilatateur, au travers d’une action indirecte, en activant un récepteur aux oestrogènes ».

Date de la dépêche : 12 janvier 2010

Auteur : Laurent Frichet

Source : La Croix

Mentions légales