le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

C’est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n’écoute pas.

Victor Hugo

William Shakespeare

Tu ne changeras jamais les choses en combattant ce qui existe déjà. Pour changer les choses, construis un nouveau modèle qui rendra l’ancien obsolète.

Buckminster Fuller

Personne ne peut vous faire sentir inférieur sans votre propre consentement.

Eleonor Roosevelt

Pour cacher un mensonge, il faut mentir mille fois.

Proverbe indien

Accepter, ce n’est pas la même chose que s’adapter tant bien que mal. Il n’est aucune histoire si terrible, aucun accident du sort… dont la nature humaine, par patience ne puisse venir à bout.

Euripide

Pour expliquer un brin de paille, il faut démonter tout l’univers

Remy de Gourmont

Attendre d'en savoir assez pour agir en toute lumière, c'est se condamner à l'inaction.

Jean Rostand

Ce qu’on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l’extérieur sous forme de destin.

C.G. jung

Les gens ont toujours peur de la nouveauté. Pour faire du neuf, il faut se donner le droit à l'erreur.

Björk

La nutrition, un enjeu de santé publique

Les Echos constate sur une page que « l'idée d'une nutrition équilibrée est désormais acceptée par une majorité de Français alertés par les dangers du surpoids ».
Le journal souligne que « selon le dernier baromètre de Kiria-Philips, une majorité semble aussi approuver les recommandations du Programme national nutrition santé mitonné par le ministère de la Santé ».
« Près de 80 % des Français admettent aujourd'hui qu'une consommation modérée de graisses et de sucre va de pair avec une bonne santé », poursuit Les Echos, qui relève que selon l’OMS, « la planète compte désormais 1 milliard de Terriens en surpoids, dont 300 millions cliniquement obèses ».
Le quotidien cite notamment le Pr Jean-Charles Fruchart, spécialiste des maladies coronariennes à l'Institut Pasteur de Lille, qui note que « les systèmes de sécurité vont sauter si on ne prend pas le problème en main ».
Le journal aborde en outre la « dénutrition à l'hôpital », remarquant : « Repas servis trop tôt, froids, peu appétissants ou mal adaptés aux personnes âgées. Une partie importante de la nourriture servie dans les hôpitaux file à la poubelle ».
Le Pr Bernard Messing, du pôle des maladies de l'appareil digestif à l'hôpital Beaujon à Clichy, remarque que « cela augmente les risques de complication postopératoire et la durée des séjours. La nutrition n'est toujours pas prise en compte par le corps médical ».

Auteur : Laurent Frichet

Source : www.sf-neuro.org/Les Echos

Mentions légales