le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Il y a beaucoup de gens dont la facilité de parler ne vient que de l'impuissance de se taire.

Edmond Rostand

Il se pourrait qu’aucune pensée, si fugitive, si inavouée soit-elle, ne passe dans le monde sans laisser de trace.

Cesare Pavese

Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter.

Proverbe chinois

Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé.

William Blake

Béni est celui qui a trouvé sa tâche. Qu’il ne cherche pas d’autre félicité.

Thomas Carlyle

C'est une absolue perfection, et comme divine, que de savoir jouir loyalement de son être.

Montaigne

Personne ne peut vous révéler plus que ce qui repose déjà dans l'aube de vos connaissances.

Khalil Gibran

Nous sommes dans l’inconcevable, mais avec des repères éblouissants.

René Char

Sois calme et comprends, car tu te troubles et dans ta demeure intérieure tu atténues la lumière.

Saint Augustin

La sagesse c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit.

Oscar Wilde

Des nanoparticules dans l’assiette

Le Canard enchaîné s’intéresse aux nanoparticules, qui « échappent aux lois de la physique classique » : « Grâces à elles, les industriels nous promettent des pantalons ou des chemises qui résistent aux taches et aux plis, des vitres qui se nettoient toutes seules, des peintures pour voiture impossibles à rayer… ».

« Mais ils ne disent pas qu’ils ont déjà commencé à en saupoudrer notre assiette », observe l’hebdomadaire. Le Canard enchaîné explique ainsi qu’« on en trouve dans le ketchup, comme épaississant, dans certaines vinaigrettes industrielles, comme agent blanchissant, ou certaines soupes en sachet afin d’empêcher la formation de grumeaux ».

Le journal ajoute que « pour éviter que le chocolat ne blanchisse en vieillissant, notamment, on le badigeonne avec des nanoparticules de dioxyde de titane ».
L’hebdomadaire s’interroge : « Une fois avalées, ça donne quoi, les nanoparticules ? ».
« Eh bien, on n’en sait rien : comment elles sont absorbées par l’organisme, comment elles se diffusent, ou interagissent avec les aliments, mystère », remarque Le Canard enchaîné.
Le journal rappelle qu’« en mars dernier, l’Afssa tirait la sonnette d’alarme : «Il n’est pas possible, aujourd’hui, d’évaluer l’exposition du consommateur ni les risques sanitaires liés à l’ingestion de nanoparticules. […] La prudence s’impose» ». Le Canard enchaîné constate pour conclure que « les nano-ingrédients ne sont jamais indiqués sur l’étiquette. Sans doute les effets de la nanotransparence… ».

Date de la dépêche : 22 juillet 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Canard enchaîné

Mentions légales