le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Le mental vit dans un cercle vicieux. Il crée lui-même les problèmes et essaie ensuite de les résoudre.

Swami Prajnanpad

Que fait-on quand un problème est insoluble ? On change le problème.

Jean Monnet

Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter.

Proverbe chinois

Que vaut une vie qui s’oublie pour en singer une autre ?

Patrick Chamoiseau

Une mauvaise herbe est une plante dont on n'a pas encore trouvé les vertus.

Emerson

Il y a beaucoup de gens dont la facilité de parler ne vient que de l'impuissance de se taire.

Edmond Rostand

Nous sommes dans l’inconcevable, mais avec des repères éblouissants.

René Char

Il faut un obstacle nouveau pour un savoir nouveau.

Henri Michaux

Qui se blesse soi-même ne se manque jamais.

Proverbe berbère

La folie est de se comporter toujours de la même manière et de s’attendre à des résultats différents.

Albert Einstein

Boissons sucrées, à consommer avec modération

Le Monde constate que selon le dernier baromètre santé nutrition de l'Inpes, « les jeunes boivent de plus en plus de boissons sucrées. Les chiffres font apparaître que 40% des 18-25 ans ont consommé la veille au moins une boisson rafraîchissante sans alcool ».

« Près de 30% des 26-34 ans ont fait de même. […] Dans la population générale, la consommation est également à la hausse », poursuit le journal.
Le Monde observe que « la France est, avec 60 litres de boissons sucrées par an et par habitant, loin derrière l'Allemagne - premier pays d'Europe avec 130 litres - et les Etats-Unis, 190 litres ». Le quotidien précise toutefois que « l'excès de sodas et de jus de fruit présente des risques pour la santé ».
Le journal rappelle que « nombre d'études font le lien entre la consommation de boissons sucrées et le risque d'obésité, de maladies cardio-vasculaires et de diabète. Y compris les jus de fruits, considérés comme "bons pour la santé" alors qu'ils contiennent beaucoup de sucre ».
Le Monde relève notamment qu’« une étude menée pendant un an dans des établissements scolaires de Grande-Bretagne a montré que la diminution de la consommation de boissons sucrées et de jus de fruits permettait de stabiliser la prévalence de l'obésité chez les 7-10 ans, tandis qu'elle continuait à augmenter dans les écoles où rien n'était fait ».
Le quotidien indique que « l’OMS préconise de limiter l'apport des boissons sucrées à 10% de l'énergie consommée. […] La solution serait de réserver les boissons sucrées aux moments festifs et de ne boire que de l'eau pendant les repas, à quelques exceptions près ».
Le journal note que de leur côté, « les multinationales rappellent qu'elles ont baissé la teneur en sucre de leurs produits ces dernières années ».

Date de la dépêche : 27 avril 2010

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Monde

Mentions légales