le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Il n'y a pas d'autre bonheur que la paix.

Proverbe thaï

La différence entre ce que nous désirons et ce que nous redoutons est à peine plus épaisse qu’un cil.

Jay Mc Inerney

Il faut se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille

Napoléon Bonaparte

La gratitude n'est pas seulement la plus grande des vertus, c'est aussi la mère de toutes les autres.

Cicéron

Choisir son temps, c'est l'épargner.

Francis Bacon

Peu importe si le début paraît petit

Henri David Thoreau

"oui" et "non" sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d’examen

Talleyrand

Le plaisir peut s’appuyer sur l’illusion, mais le bonheur repose sur la réalité.

Chamfort

Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Koan Zen

Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite, C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nelson Mandela

Boire de l'eau en bouteille augmente le taux de Bisphénol A

Une étude récente montre que la consommation d'eau en bouteille plastique augmente la quantité de bisphénol A dans l'organisme. Boire de l'eau dans des bouteilles en plastique est-il dangereux ? Une étude récente montre que la consommation d'eau contenue dans des bouteilles en polycarbonate (plastique rigide) augmente la quantité de Bisphénol A (BPA) dans le sang et les tissus.

Le bisphénol A est un composé utilisé dans la fabrication des bouteilles en plastique rigide, à l'intérieur des boîtes de conserves et aussi dans les revêtements plastiques alimentaires et les biberons. Il est suspecté d'être un agent qui perturbe le fonctionnement hormonal. On appelle ce type de molécule un perturbateur endocrinien. Par précaution, son utilisation dans la fabrication des biberons a été interdite au Canada (Lire notre dossier consacré au bisphénol A ). En France, les bouteilles plastiques souples sont en polyéthylène téréphtalate (PET), un dérivé du pétrole brut, et ne contiennent pas toutes du BPA.
Pour le moment, les effets du BPA sont évalués de manière différente par les études financées par l'industrie et par des études gouvernementales. Les premières trouvent peu d'effet sur les animaux et aucun sur l'homme alors que les secondes montrent l'inverse. Cette nouvelle étude s’est intéressée à l'évolution de la quantité de BPA dans l'organisme lorsqu'on consomme de l'eau en bouteille plastique.
Les auteurs d'Harvard et du NCEH (National Center for Environmental Health) d'Atlanta ont mesuré l'évolution des concentrations urinaires de BPA en cas de consommation de boissons froides provenant de bouteilles en polycarbonate. Ils ont recruté 77 étudiants d'Harvard à qui ils ont demandé de ne pas boire d'eau minérale en bouteille pendant 7 jours, pour diminuer l'exposition au BPA durant cette période. A la fin de cette semaine, on a mesuré le taux de BPA dans leurs urines et on l'a comparé avec le taux obtenu après une autre semaine où les étudiants ont bu à partir de bouteilles en plastique.
Résultats : après une semaine passé à boire de l’eau dans des bouteilles en plastique, la concentration de BPA dans l’urine a augmenté de 70 %.
Ces résultats confirment que le BPA contenu dans le plastique migre dans l’eau et passe ensuite dans l’organisme. Rappelons aussi que l'étude portait sur les boissons froides. Or, il est connu que la chaleur augmente encore plus le passage du BPA du récipient vers l'aliment, donc au final vers notre organisme.

Date de la dépêche : 03 juin 2009

Auteur : Sylvain DUVAL

Source : LaNutrition.fr

Mentions légales