le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Il arrive que les grandes décisions ne se prennent pas, mais se forment d’elles-mêmes.

Henri Bosco

Je pensais regarder le monde, et c’est le monde qui me regarde.

Saint François d’Assise

La maladie est l’effort que fait la nature pour guérir l’homme.

C.G.Jung

Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie.

Goethe

A la fin de chaque vérité il faut ajouter que l’on se souvient de la vérité opposée.

Pascal

Faire un peu est mieux que ne rien faire. Faire un peu plus est mieux que faire un peu moins. Faire de son mieux et s'en réjouir reste l'essentiel.

La santé se mérite, se gagne et se défend jour après jour par des méthodes prévues par la Nature et non par la médecine.

Hippocrate

La différence entre ce que nous désirons et ce que nous redoutons est à peine plus épaisse qu’un cil.

Jay Mc Inerney

Peu importe si le début paraît petit

Henri David Thoreau

La terre ne rend jamais sans intérêt ce qu'elle a reçu.

Bientôt des patchs contre les allergies alimentaires

Le Parisien remarque en effet qu’« on n’en est encore qu’au stade de la recherche, mais les résultats intermédiaires d’essais cliniques montrent que des patchs contre les allergies sont très bien tolérés par les patients. Une révolution ».

Le journal rappelle qu’« en France, près de 4% des adultes et 8% des enfants souffrent d’une intolérance sévère à un produit alimentaire et sont condamnés à surveiller leur assiette à vie. A ce jour, en dehors de l’éviction des aliments incriminés, il n’existe pour eux aucun traitement. La désensibilisation en injection, comprimés ou gouttes faisant passer l’allergène dans le sang afin de créer une tolérance progressive comporte trop de risques pour être utilisée en routine ».
Le Parisien se penche sur les travaux de la société française DBV Technologies, qui « mène plusieurs essais internationaux (dont l’un en France dans 7 centres de l’AP-HP) contre le traitement de l’allergie à l’arachide chez l’adulte et l’enfant. Nommé Viaskin Peanut, le produit désensibilisant testé se présente sous la forme d’un patch, procédé totalement innovant ».
Ce dernier « permet de faire passer l’allergène dans le corps sans qu’il pénètre dans la circulation sanguine, ce qui minimise les risques de choc anaphylactique », explique le quotidien.
Le journal précise qu’il s’agit d’un patch « épicutané » : « L’allergène, disposé au centre du patch sous la forme d’une petite molécule capable de rester à la surface de la peau, est en fait capté par des cellules spéciales de l’épiderme, appelées Langerhans, qui le présentent aux cellules du système immunitaire au niveau des ganglions lymphatiques. Le patch est changé tous les jours sur une durée qui reste à déterminer mais qui devrait être assez longue (2 à 3 ans) ».
Le Parisien remarque que « les résultats de l’essai clinique mené en France sont attendus pour le début de l’année 2013. Testé chez une centaine de patients aux Etats-Unis, et d’après les premiers résultats en matière de sécurité, Viaskin Peanut s’avère très bien toléré. La firme […] vise une demande d’autorisation de mise sur le marché en 2016 ».
« Par ailleurs des essais pour tester Viaskin Milk (patch contre l’allergie au lait) et Viaskin HDM (contre les acariens) devraient être lancés en 2013 », 
ajoute le quotidien.

Date de la dépêche : 15 mars 2012

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Figaro

Mentions légales