le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

La vie de chacun de nous n’est pas une tentative d’aimer, elle est l’unique essai.

Pascal Quignard

Si mon esprit est loin, ce lieu l'est aussi.

Tao Yuanming

Une mauvaise herbe est une plante dont on n'a pas encore trouvé les vertus.

Emerson

L’origine de toute joie en ce monde est la quête du bonheur d’autrui.
L’origine de toute souffrance en ce monde est la quête de son propre bonheur.

Shantideva

J’ai toujours su que pour réussir dans le monde, il fallait avoir l’air fou et être sage.

Montesquieu

Le réel montre plus de relationnel que de rationnel.

Michel Serres

William Shakespeare

Notre problème n’est pas que nous ne sachions pas faire les choses mais que nous ne savons pas ce que nous voulons.

Théodore Monod

Personne ne peut vous faire sentir inférieur sans votre propre consentement.

Eleonor Roosevelt

On crée pour se compléter.

Henri Delacroix

Bachelot cherche 500 000 volontaires

Le Parisien s’interroge : « Pourquoi meurt-on moins de maladies cardiovasculaires en Ile-de-France ? Comment expliquer que l’incidence des cancers est plus forte dans le Nord-Pas-de-Calais qu’en Midi-Pyrénées ? ».

Le journal indique que « pour le savoir, le ministère de la Santé lance une enquête qui mobilisera 500 000 Français via Internet ». Le quotidien explique que cette « étude sans précédent, baptisée Nutrinet-santé », a pour but de « mieux connaître les liens entre nutrition et santé en analysant nos comportements au quotidien ».
« Pour y parvenir, les Français sont invités, s’ils le souhaitent, à remplir régulièrement sur un site Internet (www.etude-nutrinet-sante.fr) des questionnaires personnalisés sur leurs habitudes alimentaires et leur mode de vie. Roselyne Bachelot espère convaincre un demi-million d’internautes de jouer le jeu », poursuit Le Parisien.
Le journal cite le Pr Serge Hercberg, en charge du projet, qui remarque que « cette étude nous permettra de disposer à terme de la plus gigantesque base de données au monde sur les rapports entre nutrition et santé ».
Le quotidien précise que « les internautes, dont l’anonymat sera préservé, […] seront suivis pendant 5 ans sur le plan nutritionnel. Les résultats de cette campagne ne seront ensuite utilisés qu’à des fins scientifiques ».

Date de la dépêche : 11 mai 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : www.sf-neuro.org/Le Parisien

Mentions légales